Au secours : mon chien détruit tout !

banniere 15 min

Votre compagnon se met soudainement à changer : il mâche vos livres, détruit les meubles ou bien encore urine un peu partout dans la maison. Ces désagréments constituent à eux seuls un véritable trouble du comportement représentant la cause principale des abandons de chiens en France.

Pourquoi se comporte-t-il ainsi ? Que faire pour corriger ce problème et éviter d’avoir à donner son animal ?

Qu’est-ce qu’un chien « destructeur » ?

Ce qui est qualifié de « comportement destructeur » chez le chien peut comporter de nombreux symptômes :

  • mâchouillage des livres
  • déchirures des textiles
  • griffures des meubles
  • émissions intempestives d’urine et d’excréments dans des endroits pourtant normalement interdits

Ces différentes manifestations peuvent se faire aussi bien en l’absence ou en la présence du propriétaire, et aussi bien en intérieur qu’en extérieur. Ainsi, nombreux sont les propriétaires pouvant constater que les plantations du jardin ont été saccagées ou encore que leur chien s’est échiné à creuser de multiples trous dans la pelouse.

Outre l’inconvénient majeur que ces problèmes peuvent poser, ils représentent également :

  • un coût pour le propriétaire qui doit remplacer tous les objets endommagés
  • un danger potentiel pour le chien qui pourrait se mettre à ronger des fils ou des prises électriques

Pourquoi mon chien détruit-il tout sur son passage ?

Contrairement à ce que l’on peut très souvent entendre, un chien ne détruit jamais son environnement pour se venger de son maître. En effet, les chiens ne connaissent pas ce genre d’émotion beaucoup trop complexe pour eux. En se comportant ainsi, un chien cherche en règle générale à exprimer un mal-être ou à s’occuper.

Dans tous les cas, un comportement destructeur est le reflet d’un trouble psychologique dont il faut systématiquement rechercher la cause. Ainsi, 2 questions majeures doivent être posées :

  • Quand le chien a-t-il commencé à manifester ce comportement ?
  • Y a-t-il eu un changement récent dans son quotidien ? (un déménagement, l’arrivée d’un nouvel enfant ou d’un nouvel animal, une réduction des temps de sorties, une maladie, etc.)
  • Que détruit-il en particulier ?

La réponse à ces questions peut déjà éclairer le diagnostic. Par exemple, il est important de savoir qu’un jeune chiot a besoin de mordiller, notamment pour « faire ses dents ». De même, un chien urinant lorsqu’il est excité sera le signe que les autocontrôles n’ont pas été acquis. Si votre chien se met à être agressif au moment des sorties, c’est alors la hiérarchie qui n’a pas été suffisamment établie. Il peut également s’agir d’une véritable angoisse de séparation.

Dans tous les cas, il est capital d’identifier la cause du comportement destructeur afin de pouvoir agir en conséquence. Par mesure de précaution, consultez également votre vétérinaire afin d’éliminer toute suspicion de maladie.

Les différentes solutions

Chaque chien ayant son caractère propre, il n’existe à ce jour pas de solution « miracle » pour remédier rapidement aux problèmes de destruction. Corriger un comportement demande du temps et de la régularité. En effet, les symptômes ne s’amélioreront que progressivement.

La solution la plus radicale et la plus envisagée par des propriétaires souvent excédés est l’abandon du chien. Heureusement, il existe aujourd’hui d’autres alternatives.

Les outils : anti-stress

Heureusement, afin de faciliter la tâche des propriétaires, il existe de nombreux accessoires :

Ainsi, les Colliers, Diffuseur et Spray ADAPTIL, peuvent être très utiles pour calmer les animaux anxieux. Leur principe est simple : ils diffusent des phéromones apaisantes afin de calmer les chiens. Ils peuvent donc être particulièrement utiles dans les cas de changements d’environnements ou en présence de personnes habituellement perçues comme menaçantes.

Pour une correction 100 % naturelle, il existe également des compléments alimentaires contenant des substances naturellement apaisantes. Ils supposent évidemment de pouvoir les faire avaler au chien, ce qui peut parfois être difficile pour les animaux les moins dociles.

Les principes de base

Avant toute chose, en tant que propriétaire, c’est à vous de respecter certains principes afin de ne pas aggraver les symptômes de votre animal :

  • avant de commencer toute remédiation comportementale, il faut toujours savoir pourquoi votre chien se comporte ainsi.
  • même s’il est parfois très difficile de ne pas réagir violemment en voyant son intérieur saccagé, il faut toujours garder son calme.
  • évitez de punir votre chien. Afin de comprendre les ordres, un chien doit toujours associer la parole à un geste ou un fait. Si vous ne parvenez pas à prendre votre compagnon sur le fait, le punir « à retardement » ne servira à rien. Cela pourrait même le conduire à associer une punition avec un autre comportement.
  • n’enfermez jamais votre chien à l’extérieur. Cela ne ferait que déplacer les symptômes comme, par exemple, causer des aboiements supplémentaires dérangeants pour le voisinage.
  • ne marquez pas les départs et les retours : ignorez le chien pour minimiser son angoisse.
  • habituez progressivement votre animal à la solitude : augmentez peu à peu le temps où vous vous absentez en allant d’abord dans une autre pièce fermée puis en sortant quelques minutes, etc.

Modifier l’environnement

Modifier un comportement destructeur doit se faire en 3 temps :

  • adapter les jouets du chien : les choisir suffisamment lourds et résistants
  • modifier son environnement : laisser la radio ou la télé allumée
  • modifier son comportement : réapprendre au chien les autocontrôles, le respect des ordres et de la hiérarchie

En cas d’absence, vous pouvez mettre votre animal dans une pièce fermée avec ses jouets, ses gamelles, sa cage ouverte et en veillant à bien enlever les objets pouvant présenter des risques de destruction.

L’important à retenir reste de toujours d’abord consulter un vétérinaire en cas d’apparition soudaine d’un changement de comportement. Il faut ensuite s’interroger précisément afin de trouver la cause des aboiements. Enfin, le comportement d’un chien s’accompagne aussi d’un changement de comportement du propriétaire.

Si toutefois vous éprouvez des difficultés ou ne vous sentez pas capable d’effectuer une telle tâche, n’hésitez pas à consulter un comportementaliste canin pour vous faire aider.

 

banniere 15 min