Mon chien ne tient pas en place, comment le calmer ?

banniere 15 min

Que ce soit au retour du travail ou bien dès qu’un invité se présente, un chien peut parfois être systématiquement en mouvement, ce qui peut s’avérer très fatigant et gênant. Pourquoi certains chiens sont plus actifs que d’autres ? Quelles solutions existent pour les calmer ?

Qu’est-ce qu’un chien « hyperactif » ?

10059777_sL’hyperactivité canine se définit comme un trop-plein d’activité en comparaison d’autres chiens. Elle se confond souvent avec les comportements destructeurs, la destruction pouvant n’être qu’une autre facette du même problème.

Il est important de comprendre qu’un chien, quelle que soit sa race, est de toute façon actif, surtout s’il reste enfermé ou attaché toute la journée. Il ne faut donc pas ranger dans les pathologies un comportement qui est en fait tout à fait normal.

En revanche, il est vrai que certaines races notamment originellement destinées à la chasse sont plus actives que d’autres.

Les symptômes du chien hyperactif sont les suivants :

  • il ne respecte pas les signaux d’arrêt ;
  • il n’a pas acquis les autocontrôles : cela peut être confondu avec de l’agressivité ;
  • il est très rarement calme ;
  • il présente des troubles du sommeil : il veut jouer même la nuit ;
  • il présente des troubles de l’appétit : il mange immédiatement le contenu de sa gamelle.

Et surtout : le chien réagit à tout bruit, tout mouvement, toute situation.

Pourquoi se comporte-t-il ainsi ?

L’hyperactivité peut souvent être confondue avec :

  • des troubles de l’anxiété : angoisse de séparation ;
  • une sociopathie : problème de hiérarchie ;
  • un défaut d’éducation : le chiot a été adopté trop jeune ou la mère avait trop de petits pour correctement faire son travail ;
  • un début d’hypothyroïdie.

C’est pourquoi il est important de systématiquement consulter un vétérinaire afin de bien cerner l’origine du problème.

Enfin, l’hyperactivité peut être causée par le syndrome hs/ha dont il existe différents stades. C’est un trouble du développement entraînant des symptômes étant les mêmes que ceux mentionnés plus haut, mais qui peuvent également inclure les morsures, des comportements destructeurs et même des troubles obsessionnels compulsifs. Le chien a alors l’état d’esprit d’un chiot alors qu’il est parfaitement adulte.

Quelle que soit la raison, il existe heureusement des solutions afin d’aider les maîtres à ne pas en arriver à se séparer de leur compagnon et d’ainsi retrouver une relation sereine.

Les principes de base

Même si cela peut s’avérer parfois très difficile, il est important de systématiquement garder son calme. Crier ne servirait en effet à rien. L’hyperactivité canine étant caractérisée par une réaction face à tout stimulus, il vaut donc mieux se garder de tout geste brusque ou de cris. Cependant, il ne faut jamais tolérer le moindre écart de conduite, en particulier concernant les mordillements qui pourraient rapidement se transformer en véritables morsures.

De même, il ne faut jamais punir le chien hyperactif, surtout s’il souffre du syndrome hs/ha qui est une véritable pathologie dont l’animal n’est pas responsable.

Le renforcement positif reposant sur la distribution d’une récompense lorsque le chien se comporte de la bonne façon a un très bon taux de succès. De même, il ne faut pas hésiter à se livrer à une véritable rééducation par le biais d’exercices d’obéissance, de rappel, etc.

Ignorer le chien peut aussi parfois fonctionner dans certaines situations.

Modifier l’environnement

19832890_m

La thérapie par le jeu fonctionne très bien avec un chien hyperactif. Pour cela, il faut proposer suffisamment d’activités afin d’occuper le chien tout en lui enseignant à nouveau les bons comportements. Il faut bien sûr veiller à bien marquer l’arrêt du jeu à la fois par un comportement et un ordre vocal fermes.

Si l’hyperactivité se manifeste par de l’agressivité et/ou des fugues elles-mêmes motivées par les chaleurs, la castration ou la stérilisation peuvent s’avérer de bons remèdes.

Les produits antistress

C’est avant au maître du chien hyperactif qu’il revient de savoir maîtriser son animal tout en le respectant. Afin de l’aider dans cette tâche parfois difficile, il existe aujourd’hui des traitements calmants. Ceux-ci ne sauraient bien sûr être une solution en eux-mêmes. Ils ne représentent qu’un outil complémentaire à une remédiation comportementale adaptée.

Les produits chimiques

Il est possible de se procurer des produits ayant tous recours à des phéromones apaisantes et sans odeur pour les propriétaires. Elles se présentent sous différentes formes :

Les médicaments antistress

Il existe également des médicaments antistress :

  • des comprimés : basés sur les principes de phytothérapie et donc 100% naturels. Ceux-ci sont en général composés de L-Thréanine, un composant du thé vert ayant des propriétés naturellement apaisantes chez le chien, mais aussi de plantes ;
  • des psychotropes : ceux-ci ne sont réservés qu’aux stades élevés du syndrome hs/ha et ne peuvent se procurer que sur ordonnance du vétérinaire.

Les vêtements de contention

Il est possible de se procurer des vêtements pour chien. Ceux-ci reposent sur une technique inoffensive reposant sur l’emmaillotage. Le vêtement exerce ainsi une légère pression apaisante pour le chien. Le même principe est utilisé pour emmailloter les bébés.

Les CD de Sons pour thérapie comportementale

6503578_sEnfin, on peut trouver des CD comportant des bruits de la vie courante susceptible de faire réagir les chiens.

Le but est de jouer ses CD en en augmentant progressivement le volume afin que le chien hyperactif s’habitue peu à peu à ce bruit et finisse par ne plus y réagir, apaisés, les chiens peuvent se mettre en situation d’apprentissage, des bons comportements plus facilement.

Il arrive malgré tout que l’on se sente dépassé et démuni face à un chien hyperactif. Dans ce cas, il ne faut pas hésiter à se faire aider par un comportementaliste canin.

banniere 15 min