Comment apprendre à mon chien à ne pas quémander à table ?

chien qui quemande a table
Comment apprendre à mon chien à ne pas quémander à table ?
5 (100%) 1 vote

Votre chien quémande à table et cela devient ingérable ? Vous en êtes presque arrivé à devoir ajouter un couvert supplémentaire pour votre chien à table ? Vous n’en pouvez plus de ses demandes incessantes et surtout insistantes lorsque vous mangez ? Vous avez raison, ce comportement est inacceptable !

Voici tous nos meilleurs conseils pour que vos repas soit plus agréables et que votre chien respecte ce moment, rien qu’à vous, que vous ne souhaitez pas nécessairement partager avec lui.

max-le-chien

Salut, je suis Max !
Aujourd’hui, je peux t’aider à
> Economiser jusqu’à 60% sur ton assurance
> Parler à un éducateur canin professionnel
> Dresser ton chien en seulement 15 minutes par jour

Avoir une attitude cohérente au quotidien

Tout d’abord, il ne s’agit pas d’imposer à son chien de ne pas quémander uniquement lorsque vous êtes à table.

En effet, toutes les demandes d’attention, quelle qu’elles soient doivent être proscrites. Tout simplement pour que vous repreniez le contrôle et l’initiative des contacts que vous avez avec votre chien.

Et pour se faire, vous devez être cohérent au quotidien et ignorer systématiquement toutes les demandes d’attention de votre toutou : réclamer de la nourriture, des caresses ou encore une séance de jeu.

Attention, tous les membres de la famille et de manière générale toutes les personnes que rencontre votre chien doivent également adopter cette attitude.

Contrôler la ressource « nourriture »

Si votre chien a l’habitude de manger à chaque fois qu’il a faim, il est normal qu’il s’approprie aussi votre nourriture.

Ainsi, je vous recommande de donner à votre chien à manger 1 à 2 fois par jour, laissez-lui la gamelle pendant maximum 20 minutes. Au terme de ce délai, gamelle terminée ou non, retirez-la, vous lui proposerez au prochain repas.

Concernant le timing des repas, je ne conseille pas de donner à heure fixe car le chien pourrait rentrer dans une routine « dangereuse » et devenir ingérable à l’approche des horaires de repas. Donnez donc à heures variées.

Vous pouvez lui donner à manger avant vous (1h avant minimum) ou après vous.

Ignorer pour ensuite initier

Vous devez faire comprendre à votre chien que lorsqu’il renonce, il gagne quelque chose. Ainsi, lorsque votre chien quémande, tournez-lui le dos, ignorez-le complètement (ne lui parlez pas, ne le regardez pas et surtout ne le touchez pas).

Ignorer est très important car même si vous accordez de l’attention à votre chien pour le gronder, il assimilera ça tout de même à une réponse à sa demande.

Une fois ignoré dès que votre chien est passé à autre chose, là vous pouvez l’appeler et lui proposer une activité qu’il apprécie (friandises, caresses ou jeu, à vous de choisir).

Attention néanmoins, procédez ainsi pour toutes les demandes de contact quotidiennes. Néanmoins, pendant le repas, ne donnez JAMAIS de l’attention à votre chien (même s’il a renoncé), ne lui donnez JAMAIS de nourriture pendant ce moment car sinon il comprendra qu’« à un moment donné » il peut se passer quelque chose.

Astuce : vous pouvez cependant mettre de côté sur la table tout ce que vous souhaitez lui donner (croutes de fromage par exemple) puis attendre qu’il ne réclame plus. Attendez la fin du repas, prenez le temps de débarrasser, etc. et ensuite vous pouvez lui donner.

Je vous conseille d’ailleurs de ne pas lui donner gratuitement mais en récompense d’une bonne action (un « assis », un « à ta place », un « fais le beau », etc.)

Renforcer l’obéissance

Bien entendu pour permettre à votre chien de vous écouter, il faut créer une relation et mettre en place quotidiennement des bases éducatives par le biais de petits exercices.

Même si les exercices n’ont pas forcément de rapport avec le fait de ne pas quémander, apprenez régulièrement des indications à votre chien pour qu’il prenne l’habitude de vous écouter et coopérer avec vous.

Aussi, sachez qu’il ne sera pas productif de lui donner des ordres juste aux moments des repas au début. Il faudra tout d’abord renforcer les indications de base dans des moments creux sans stimulations pour ensuite pouvoir lui demander des indications dans un contexte plus stimulant.

C’est ce que l’on appelle la règle des 3D (Distance, Durée, Distraction). En clair vous devez toujours apprendre quelque chose à votre chien en respectant des étapes et en compliquant les exercices (par la durée, la distance ou la distraction) de manière très progressive !

Apprendre à son chien à aller à sa place

Prenons l’exemple de l’indication « au panier » qui vous sera utile lors des repas :

  • Apprenez d’abord à votre chien à aller dans son panier sans stimulations environnantes
  • Renforcez bien cette indication en récompensant chaudement et systématiquement
  • Proposez des séances courtes (pas plus de 10 minutes)
  • Répétez les séances le plus régulièrement possible (plusieurs fois par jour)
  • Compliquez ensuite l’exercice en lui demandant d’y rester de plus en plus longtemps
  • Compliquez davantage en lui demandant d’aller dans son panier alors que vous restez éloigné du panier (en clair, au début accompagnez-le jusqu’à son panier puis petit à petit restez statique à 1m du panier, 2m, 3m, etc. et éloignez-vous progression du panier)

Apprendre à son chien à aller à sa place vous permettra de contrôler votre chien. Cette indication vous sera utile au quotidien : lorsque vous mangez donc, mais aussi lorsque des invités arrivent, ou lorsque vous souhaitez tout simplement être tranquille, etc.

Le panier du chien doit être un endroit sécurisé où il se sentira bien et où on ne viendra pas le déranger. Rendez également cette place la plus confortable possible et laissez-lui des jouets/friandises pour qu’il s’occupe et apprécie être dans son panier.

Occuper son chien lors du repas

Enfin, dernier conseil : n’hésitez pas à proposer à votre chien une occupation lors de vos repas afin que son attention soit détournée sur autre chose d’encore plus chouette.

Pour cela, il existe de nombreux jouets d’occupation, comme les jouets type Kong par exemple où le chien prendra le temps de chercher les friandises à l’intérieur.

Vous pouvez également lui donner un jouet à mâcher adapté à sa force de mâchoire (ne donnez pas une peluche à un chien qui n’en fera qu’une bouché en 3 coups de crocs par exemple).

Ce qu’il faut retenir :

  • Ignorez votre chien lorsqu’il réclame de l’attention
  • Adoptez tous la même attitude avec votre chien
  • Apprenez à votre chien que « renoncer c’est gagner »
  • Ne donnez jamais rien à votre chien lorsque vous êtes à table
  • Apprenez à votre chien à aller/rester dans son panier
  • Occupez votre chien lorsque vous mangez
  • Renforcez son obéissance de manière générale

Eduquer son chien c’est bien, mais avez-vous aussi pensé à sa protection au quotidien ? Pour ça, je vous recommande vivement de vous pencher sur une assurance canine. Je vous conseille d’utiliser ce comparateur d’assurances pour chiens afin de trouver la meilleur offre.

==============

Article rédigé par Clémentine, de Nature de Chien.
Découvrez la méthode complète développée par Clémentine et son équipe pour vous aider à éduquer votre chien de chez vous, simplement, et en suivant des méthodes adaptées pour votre chien : cliquez ici !

Es-tu sûr(e) d'avoir la meilleure offre d'assurance pour ton chien ? Je te parie que non ! Grâce à ce comparateur, diminue tes frais jusqu'à 60% ! Essaye, c'est gratuit.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.