Comment punir un chiot / chien de manière juste quand il fait des bêtises ?

punir son chien
Comment punir un chiot / chien de manière juste quand il fait des bêtises ?
Notez ce contenu

Votre chien fait bêtises sur bêtises et vous ne savez pas comment lui faire comprendre que ce n’est pas ce que vous attendez ? Comment « punir » son chien : est-ce utile ? Comment faire pour que la punition soit juste, cohérente et efficace ? C’est ce que nous allons voir !

Tout d’abord il est important de comprendre comment le chien apprend pour savoir comment lui apprendre quel comportement est OK et quel comportement ne l’est pas.

Le chien apprend par conditionnement opérant. C’est à dire que si une action est suivie d’une récompense, il la réitéra. En revanche, si une action entraîne une sanction (quelque chose de désagréable pour le chien), il cherchera à éviter ce comportement.

Le but de l’apprentissage n’est pas de faire en sorte que le chien soit en permanence dans de l’évitement ! Non, bien au contraire, le but est qu’il comprenne quelle attitude lui permet d’obtenir satisfaction.

max-le-chien

Salut, je suis Max !
Aujourd’hui, je peux t’aider à
> Economiser jusqu’à 60% sur ton assurance
> Parler à un éducateur canin professionnel
> Dresser ton chien en seulement 15 minutes par jour

Comment sanctionner son chien : le schéma idéal

Pour se faire, il est important que les sanctions ne soient pas traumatisantes pour le chien, qu’elles soient simplement justes et cohérentes pour lui. Et pour qu’il en soit ainsi, il est indispensable de toujours faire suivre une punition d’une récompense pour que l’association suivante soit claire pour votre chien :

  • > Action A = Conséquence désagréable
  • > Action B = Conséquence agréable
  • > Répétition de l’action B
  • > Diminution puis suppression de l’action A

Pour bien comprendre, voici le schéma à suivre lorsque vous souhaitez punir votre chien à la suite d’un mauvais comportement :

La sanction

  • La sanction ne doit pas être violente, elle doit être juste et cohérente en fonction du mauvais comportement de votre chien. Ne tapez jamais votre chien, ça aurait pour unique effet que votre chien vous craigne et n’ait plus confiance en vous.
  • La sanction doit être systématique ! Prenons l’exemple du saut (que ce soit sur vous ou sur vos invités), si parfois lorsque votre chien vous saute dessus il obtient satisfaction (vous en rigolez, vous le caressez pour lui dire bonjour, etc.) alors que parfois vous le grondez (parce qu’il est sale et que vous êtes en tenue de travail par exemple)… Et bien votre chien ne vous considérera pas comme un être de référence très fiable. Et il réitérera dans tous les cas le comportement de sauter « au cas où » il tombe sur un jour où vous êtes sympa !

Ainsi, si vous interdisez un comportement, interdisez-le de manière systématique et ne soyez pas dans une relation conflictuelle et violente avec votre chien. Vous remarquerez d’ailleurs très certainement que cette attitude ne permet pas, en générale, de résoudre le problème. Cela impact simplement la relation que vous entretenez avec votre chien, et pas dans le bon sens.

L’arrêt de la sanction

La sanction ne doit pas durer trop longtemps au risque de « perdre » l’efficacité de celle-ci. En effet, sachez qu’un chien met en moyenne 10minutes pour passer à autre chose. Ainsi, si la punition dure trop longtemps (plus de 10 minutes), votre chien ne saura même plus pourquoi il est sanctionné.

Cela lui paraitra alors injuste et votre relation n’en sera qu’affaiblie. Ne faites donc pas trop durer la punition. Nous verrons ensuite les différentes forme de « punitions » mais par exemple si vous isolez votre chien, faites le pendant 5 minutes, pas plus.

La récompense

Il faudra toujours faire suivre une sanction de quelque chose de positif pour que le chien comprenne ce qu’il a le droit de faire et ce qu’il n’a pas le droit de faire. Et qu’il comprenne ainsi quelle attitude, quelle action lui permet d’obtenir vraiment ce qu’il souhaite.

Reprenons l’exemple du saut : votre chien vous saute dessus, vous l’envoyez au panier pour lui signifier un retour au calme (nous verrons cela par la suite) et lorsqu’il s’est exécuté, vous l’appelez pour le caresser (ce qu’il voulait à la base lors de sa prise de contact). Ainsi, votre chien comprend que sauter ne lui permet pas d’obtenir ce qu’il souhaite, en revanche, un retour au calme et une prise de contact à l’initiative du maître : ça c’est OK.

Vous l’aurez compris, la principale des « sanctions » sera de rediriger le chien vers un comportement qui lui permettra ensuite d’obtenir satisfaction.

Les sanctions possibles

  • Ignorer son chien (ne pas le regarder, ne pas lui parler, ne pas le toucher)

Cette sanction est à mettre en place lorsque votre chien vous réclame de l’attention de manière très insistante. Si vous lui répondez, ne serait-ce que pour le gronder, votre chien verra cela comme une réponse à sa demande d’attention, même si vous considérez ceci comme une sanction, cela n’en sera pas une pour votre chien.

Pour bien respecter les trois points afin de réussir à ignorer son chien (ne pas le regarder, ne pas lui parler et ne pas le toucher), il suffit de lui tourner le dos et/ou de changer de pièce.

  • L’envoyer au panier

Si le fait de l’ignorer ne suffit pas et qu’il persiste dans son mauvais comportement, vous pouvez lui indiquer « au panier » (il faudra, bien entendu, que l’indication « au panier » soit acquise en amont, et ce de manière systématique).

Le panier, sans être associé à une sanction, sera davantage perçu comme une zone de retour au calme. Nous l’avons vu précédemment, votre chien doit comprendre que c’est au maître de décider et d’être à l’initiative, notamment des contacts.

Ainsi, envoyer votre chien au panier vous permettra de reprendre le contrôle de la situation en ayant permis à votre chien de se poser et donc de se calmer avant de pouvoir obtenir ce qu’il souhaitait, lorsque vous l’aurez décidé.

  • Isoler son chien dans une autre pièce

Le chien étant un animal social, l’isolement pourrait bien être la pire des sanctions pour lui. Toutefois, pour que ceci soit réellement vécu comme une sanction (c’est à dire une conséquence  négative faisant suite à un comportement qu’il ne voudra donc pas réitérer par la suite), il ne faut pas que l’endroit de l’isolement soit riche en stimulation.

Souvent, on entend « il ne m’écoutait pas alors je l’ai mis dehors tout seul »… Et bien être dehors dans le jardin, rempli d’odeurs et d’une multitude de façon de jouer et de se dépenser, ceci n’est pas ce qu’on appelle une sanction.

Ainsi, si vous souhaitez isoler votre chien, choisissez un endroit neutre, voire pauvre en stimulations pour que votre chien comprenne que le comportement qu’il a adopté engendre un isolement social (les toilettes ou le garage par exemples).

N’oubliez pas cependant que la sanction ne doit pas durer trop longtemps : 5 minutes pourront suffire à ce que votre chien comprenne qu’il n’a pas bien agit.

Par ailleurs ne libérez pas votre chien si ce dernier gratte à la porte ou aboie. Il comprendrez alors que cette attitude lui permet d’obtenir satisfaction et ce ne serait alors pas très cohérent, vous en conviendrez.

Enfin, lorsque vous ouvrez à votre chien, ne continuez pas à le gronder mais ne lui faites pas non plus une grande fête : ignorez-le simplement et vaquez à vos occupations.

  • Contrariété verbale/sonore

Un simple « héhé » ferme peut également suffire pour les chiens assez sensibles. Toutefois, il faudra veiller à bien distinguer les intonations de votre voix. « Héhé » ferme lorsqu’il adopte le comportement non souhaité (ou qu’il a l’intention de le faire, nous verrons par la suite comment anticiper) et un « Ouiiii » très aigüe lorsqu’il renonce à son action.

Le « non », malgré qu’il soit un peu la résultante d’un réflexe en tant que maitre, ne doit pas faire partie de votre vocabulaire canin trop souvent car ce mot fini tout simplement par ne plus avoir d’impact.

Puis, que l’on utilise le « non » ou le « héhé », il faudra toujours, et ce de manière systématique, indiquer au chien ce que l’on veut qu’il fasse à la place. En effet, il ne suffit pas de sanctionner son chien, il faut lui faire comprendre ce que l’on attend de lui.

Par ailleurs, connaissez-vous le « Pet Corrector ». C’est un petit aérosol qui émet un gaz indolore et inodore pour le chien mais qui va venir le surprendre et donc le stopper dans son comportement. Il est souvent utilisé pour prévenir les mauvais comportements et/ou les intentions de faire, comme le vol de nourriture par exemple.

  • Ne pas lui permettre d’obtenir satisfaction

Cela résume un peu tout ce que l’on vient de détailler précédemment. En clair, votre chien doit comprendre que le comportement qu’il adopte pour obtenir satisfaction n’est pas le bon. A vous de faire en sorte qu’il comprenne quel comportement lui permet d’obtenir.

Par exemple, votre chien aboie et gratte à la porte pour sortir dans le jardin, commencez par l’ignorer (pour qu’il comprenne que ce comportement ne permet pas d’obtenir votre attention. Si cela ne suffit pas, envoyez le au panier pour qu’il comprenne qu’un retour au calme est nécessaire.

Puis, invitez-le à sortir en lui demandant tout d’abord de s’asseoir par exemple avant de pouvoir sortir. Ainsi, il comprendra qu’une attitude calme lui permet d’obtenir ce qu’il souhaitait à la base et non celle qui consister à gratter et aboyer.

comment sanctionner son chien

L’anticipation pour éviter la sanction 

La meilleure des solutions reste bien entendu la prévention ! Il sera toujours plus simple de stopper un chien dans une intention de faire plutôt que dans une action déjà en cours.

Pour se faire, il faudra bien observer le chien, répondre à tous ses besoins pour qu’il n’ait pas à quémander quoique ce soit et surtout avoir une attitude juste et cohérente pour que le chien comprenne que c’est au maître de décider et d’être à l’initiative de tous ses faits et gestes.

Cela peut paraitre stricte et pourtant cela rassurera le chien et le mettra dans des conditions sereines car il saura qu’il pourra avoir une confiance aveugle en son maître.

Pour résumer

Ce qu’il ne faut surtout pas faire :

  • Taper son chien, avec une attitude violente envers lui
  • Ne faire que le punir sans jamais renforcer les bons comportements
  • Faire durer une sanction trop longtemps
  • Interdire sans donner d’indication de détournement (au panier, assis, couché, tu descends, tu laisses, tu lâches, etc.)

L’attitude à adopter :

  • Etre cohérent
  • Sanctionner systématiquement un comportement non souhaité
  • Etre juste, ne pas sanctionner sans raison
  • Toujours chercher à comprendre ce qu’amène le chien a adopter tel ou tel comprendre pour pouvoir trouver une solution adaptée et efficace

Eduquer son chien c’est bien, mais avez-vous aussi pensé à sa protection au quotidien ? Pour ça, je vous recommande vivement de vous pencher sur une assurance canine. Je vous conseille d’utiliser ce comparateur d’assurances pour chiens afin de trouver la meilleur offre.

==============

Article rédigé par Clémentine, de Nature de Chien.
Découvrez la méthode complète développée par Clémentine et son équipe pour vous aider à éduquer votre chien de chez vous, simplement, et en suivant des méthodes adaptées pour votre chien : cliquez ici !

Es-tu sûr(e) d'avoir la meilleure offre d'assurance pour ton chien ? Je te parie que non ! Grâce à ce comparateur, diminue tes frais jusqu'à 60% ! Essaye, c'est gratuit.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.