Comment réduire l’anxiété chez votre chien ?

chien anxieux gemit beaucoup
Comment réduire l’anxiété chez votre chien ?
3 (60%) 2 votes

Depuis peu ou depuis toujours, vous remarquez que votre chien est à un comportement anxieux, que ce soit au quotidien ou que ce soit en lien avec un élément déclencheur. Je vous propose aujourd’hui de comprendre pourquoi et surtout de savoir comment réduire l’anxiété de votre chien.

max-le-chien

Salut, je suis Max !
Aujourd’hui, je peux t’aider à
> Economiser jusqu’à 60% sur ton assurance
> Parler à un éducateur canin professionnel
> Dresser ton chien en seulement 15 minutes par jour

Identifier la cause de l’anxiété de votre chien

C’est le point de départ de toute résolution de problème : en déterminer la cause. Sans cette première étape, le travail proposé ne sera pas adapté, pas personnalisé et donc pas efficace du tout.

De plus, on pourrait simplement résoudre le symptôme, mais cela ne permettrait pas à votre chien d’aller mieux, cela vous permettrez juste d’être tranquille.

Pour vous donner un exemple, je pense notamment aux chiens qui pleurent lorsqu’ils sont seuls, la plupart des gens finissent par mettre un collier anti-aboiements à leur chien pour éviter de déranger les voisins. J’ai d’ailleurs vu récemment un reportage où des maîtres avaient fait retirer les cordes vocales de leur chien pour l’empêcher d’aboyer !!!

Et bien en agissant ainsi, c’est à dire en traitant uniquement le symptôme et non la cause, on ne règle pas le problème en profondeur ! C’est exactement comme mettre un pansement sur une jambe de bois : ça ne sert à rien !

Pourquoi mon chien est-il anxieux ?

De nombreuses raisons peuvent pousser un chien à entrer dans un état d’anxiété, en voici les principales :

  • Votre chien n’a pas eu un développement suffisamment riche en stimulations diverses et variées lors de ses trois premiers mois, un trouble s’est donc développé suite à ces manques car il n’a pas pu enregistrer dans son « disque dur » suffisamment de bonnes expériences pour pouvoir s’y fier une fois adulte.
  • Votre chien n’a pas créé le détachement avec vous et développe donc un hyper attachement qui lui empêche de vivre vos absences sereinement.
  • Votre chien a eu une ou plusieurs mauvaise(s) expérience(s) dans tel ou tel environnement et/ou avec telle ou telle personne et/ou avec tel ou tel objet et cela a donc fini par le traumatiser. Il se méfie alors, par instinct de survie, des différentes situations où l’objet de ses mauvaises expériences apparait.

Comment se traduit l’anxiété ?

Tous les chiens ne réagissent bien entendu pas de la même manière face à des situations anxiogènes. Mais de manière générale, les symptômes seront les suivants :

Pour une anxiété liée à la séparation du maître :

  • Des pleurs et vocalises lorsque le chien est seul
  • Eventuellement des malpropretés situées de manière anarchique et parfois en diarrhée
  • Des destructions des objets ayant l’odeur du maître

Pour une anxiété liée à l’environnement :

  • Le chien se cache et n’explore pas son environnement, ou très peu
  • Il est tout le temps sur le qui-vive, ne semble jamais serein
  • Le chien a des attitudes de fuite à chaque bruit inhabituel
  • Le chien bave énormément
  • Le chien adopte des activités de substitution : léchage excessif d’un membre par exemple

Pour une anxiété liée à un objet précis :

  • Le chien a des attitudes de fuite ou d’attaque face à l’objet de ses peurs
  • Le chien tremble et bave en présence de cet élément
  • Le chien n’est pas à l’aise, il adopte des signaux précis comme le bâillement, le léchage de truffe, etc.

Il existe bien entendu énormément d’autres symptômes qui permettent de déceler une anxiété chez le chien, mais en voici donc les principaux.

Comment réduire l’anxiété de votre chien ?

Conseil n°1 : Respectez la règle du pas vu, pas pris

Si votre chien fait des bêtises lors de vos absences, ne le grondez surtout pas ! En clair, votre chien vit dans l’instant présent et ne comprend pas si vous le grondez d’une action faite en votre absence. Vous devez toujours le prendre sur le fait pour qu’il y ait un réel effet.

Ainsi, ignorez votre chien et ses bêtises, ne nettoyez pas devant lui (ni à l’eau de javel pour les malpropretés) et suivez les conseils suivants pour éviter que les bêtises de votre chien se reproduisent.

Conseil n°2 : Supprimez les rituels de départ et d’arrivée

Lorsque vous partez et lorsque vous revenez, ignorez complètement votre chien et faites comme si vous alliez chercher votre courrier à la boite aux lettres.

Ignorer un chien c’est : ne pas le regarder, ne pas le toucher, ne pas lui parler.

De plus, au quotidien, lorsque vous êtes chez vous, n’hésitez pas à désensibiliser votre chien aux actions qui veulent dire « départ » pour lui en faisant mine de mettre votre manteau, prendre vos clés et votre sac, etc. sans réellement partir.

Conseil n°3 : Positivez votre départ

Votre chien doit associer votre départ à quelque chose de très positif en lui proposant un jouet d’occupation ou simplement sa gamelle de croquettes par exemple.

Un jouet type Kong rempli de nourriture ou des friandises cachées un peu partout dans le salon pourront également permettre à votre chien de s’occuper et d’apprécier ce moment.

chien anxieux

Conseil n°4 : Gérez les contacts de votre chien

Votre chien chien doit comprendre qu’il ne peut pas avoir votre attention à chaque fois qu’il la demande. En clair, si votre chien trouve toujours satisfaction lorsqu’il vient vous réclamer une caresse, il sera vraiment très frustré et n’arrivera pas à gérer cette émotion lorsque vous ne serez pas là.

Pour se faire, vous devez tout simplement ignorer votre chien lorsqu’il vient vous quémander de l’attention. Attendez qu’il passe à autre chose, et une fois que c’est fait : appelez-le pour lui proposer un contact.

Conseil n°5 : Réduisez l’espace de votre chien lorsque vous partez

Sachez qu’un chien qui a accès à toute la maison ou l’appartement lorsqu’il est seul, n’est pas chien qui se sent en sécurité car il a beaucoup trop d’endroit à vérifier pour savoir si, peut être, vous arrivez (fenêtres et portes).

N’hésitez donc pas à réduire l’espace de votre chien. Si vous êtes en maison, installez-le avec son panier, des jouets d’occupation et une gamelle d’eau dans une pièce à part. Si vous êtes en appartement et que vous n’avez pas la possibilité de l’isoler, n’hésitez pas à proposer à votre chien une caisse de transport.

Attention tout de même, cela sera impossible si vos absences durent plus de 4 heures. De plus, l’habituation positive à la caisse de transport sera indispensable avant de pouvoir laisser votre chien seul dedans.

Conseil n°6 : Aidez votre chien à l’aide de phéromones apaisantes

Connaissez-vous l’Apaisine ? C’est une phéromone apaisante sécrétée par la mère lors de la tétée. Cette phéromone est reproduite par la marque Adaptil, sous forme de diffuseur à brancher ou de collier à mettre au chien. Cela peut aider votre chien à mieux gérer vos absences et son anxiété de manière générale.

L’avantage supplémentaire de cette option est, qu’au pire, cela ne fait rien ! En effet, l’apaisine n’apporte aucun effets secondaires. En gros : soit ça apaise votre chien, soit ça ne lui fera rien du tout.

Conseil n°7 : Cadrez la vie de votre chien

Un chien qui est anxieux de manière assez permanente a besoin d’un cadre de vie très stricte et clairement défini. Même si le chien n’a pas vraiment la notion du temps, il doit pouvoir « savoir » ce qu’il va lui arriver dans la journée.

Votre attitude sera également très importante, soyez sûr de vous pour deux et ne laissez pas votre chien prendre des initiatives, que ce soit concernant les contacts ou l’espace. Décidez de tout pour votre chien afin qu’il puisse se fier à vous et ne plus avoir de « pression » sur les épaules.

Conseil n°8 : Désensibilisez votre chien aux éléments qui lui font peur

Pour une anxiété liée à un élément identifiable, comme un aspirateur par exemple, un travail de désensibilisation, et d’élimination de la peur sera nécessaire et à mettre en place.

Pour se faire, le travail doit être très progressif. N’attendez pas trop de votre chien, proposez-lui des séances d’habituation courtes mais répétées régulièrement.

Par exemple pour l’aspirateur, il faut créer une association positive progressive : placez d’abord l’aspirateur au milieu de la pièce dans rien dire, félicitez-le à chaque fois qu’il s’en approche. Déposez au près de l’aspiration des friandises ainsi que des jouets qu’il apprécie. Puis faites bouger l’aspirateur, puis démarrez-le, etc. Jouez avec lui à côté, rendez ce moment très positif.

Surtout, laissez toujours la possibilité à votre chien de fuir et ne récompensez pas ses attitudes liées à la peur (fuite, grognement, aboiement, tremblement) au risque de renforcer et valider indirectement sa peur.

Attention, ce travail ne se fait pas en un jour et cela nous amène donc au dernier conseil :

Conseil n°9 : Demandez de l’aide à un professionnel si votre chien a une anxiété forte et/ou permanente

Un travail d’habituation à un objet ou d’immersion dans un environnement est un travail délicat qu’il ne faut pas faire à la va vite au risque d’empirer le problème. C’est pour cela que je vous recommande de toujours faire appel à un professionnel du comportement canin (éducateur ou vétérinaire). Il saura vous aider et trouver un plan de travail adapté à votre chien.

Et enfin, un professionnel pourra diagnostiquer un éventuel trouble du développement qui malheureusement sera compliqué à traiter si votre chien a plus d’un an. Néanmoins, des techniques et attitudes adaptées pourront aider à réduire, si non supprimer, l’anxiété de votre chien.

Eduquer son chien c’est bien, mais avez-vous aussi pensé à sa protection au quotidien ? Pour ça, je vous recommande vivement de vous pencher sur une assurance canine. Je vous conseille d’utiliser ce comparateur d’assurances pour chiens afin de trouver la meilleur offre.

==============

Article rédigé par Clémentine, de Nature de Chien.
Découvrez la méthode complète développée par Clémentine et son équipe pour vous aider à éduquer votre chien de chez vous, simplement, et en suivant des méthodes adaptées pour votre chien : cliquez ici !

Es-tu sûr(e) d'avoir la meilleure offre d'assurance pour ton chien ? Je te parie que non ! Grâce à ce comparateur, diminue tes frais jusqu'à 60% ! Essaye, c'est gratuit.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.