Comment apprendre à mon chien à rester calme en voiture et à ne pas me sauter dessus ?

chien en voiture
Comment apprendre à mon chien à rester calme en voiture et à ne pas me sauter dessus ?
5 (100%) 4 votes

Lors de vos trajets en voiture, votre chien est stressé ou agité ? Vous ne parvenez pas à le calmer et il ne cesse de vous déranger lorsque vous êtes au volant ?

Comment faire pour apprendre à son chien à rester calme en voiture ? Comment faire pour changer son comportement et qu’il vous laisse conduire tranquillement et en tout sécurité ?

C’est ce que nous allons voir ensemble aujourd’hui ! Grâce à cet article, les trajets en voiture avec votre toutou seront bien plus plaisants et surtout bien plus sécurisé.

Je précise tout d’abord que si votre chien a réellement peur de la voiture, qu’il aboie, couine, bave, fait ses besoins, etc. lorsque vous conduisez : le plus important sera de comprendre la naissance de cette peur et surtout de proposer un travail personnalisé de désensibilisation/d’habituation à la voiture.

Je vous recommande pour se faire de contacter un professionnel de l’éducation et du comportement canin qui pourra vous accompagner sur un plus ou moins long terme, et surtout de manière individuelle et personnalisée, dans la résolution de votre problème.

max-le-chien

Salut, je suis Max !
Aujourd’hui, je peux t’aider à
> Economiser jusqu’à 60% sur ton assurance
> Parler à un éducateur canin professionnel
> Dresser ton chien en seulement 15 minutes par jour

 

Chien agité / stressé en voiture : comprendre pourquoi

Un chien agité en voiture peut l’être pour de nombreuses raisons, le tout est d’identifier la ou les raison(s) pour ensuite pouvoir personnaliser le plan de travail afin qu’il soit le plus efficace et cohérent possible.

Voici quelques raisons (les plus répandues) qui peuvent vous aider à comprendre le comportement « dérangé » de votre chien en voiture :

  • Votre chien n’a pas été suffisamment habitué à prendre la voiture dès son plus jeune âge. De fait, le chien ayant par nature peur de ce qu’il ne connait pas, il se méfie de cet engin qui ne lui inspire pas confiance.
  • Votre chien ne monte en voiture en général que pour aller chez le vétérinaire.
  • Votre chien a eu une mauvaise expérience liée à la voiture (accident, choc, etc.).

Trajets en voiture : la sécurité avant tout

Ensuite, une autre chose très importante à mentionner ici, c’est la sécurité lors des trajets en voiture, que votre chien soit agité ou non d’ailleurs.

Si votre chien est agité, ce point est d’autant plus important car on ne peut pas anticiper ou même gérer une situation de panique lorsque l’on est occupé à conduire.

Pour sécuriser le trajet, vous avez trois options, qui sont d’ailleurs des obligations légales :

Ces normes de sécurité sont évidemment faites pour la sécurité de votre chien, puisqu’il pourrait être un véritable projectile en cas de choc, mais aussi pour votre propre sécurité. En effet, en cas d’accident, si votre chien est en totale liberté dans la voiture, cela pourrait freiner les secouristes dans leur intervention car, même si votre chien est le plus gentil de la terre, nul ne pourra connaître sa réaction post-traumatique.

La caisse de transport : votre meilleur allié !

Personnellement et professionnellement, je recommande toujours la caisse de transport pour les trajets en voiture car elle est pour moi, le meilleur gage de sécurité mais aussi de sérénité pour votre animal.

En effet, si la cage de transport est en amont associée à quelque chose de positif, comme un endroit refuge où le chien se sent bien, cela fera logiquement office d’apaisement pour votre chien lorsqu’il sera dedans.

De plus, sachez qu’un chien qui stress, que ce soit en voiture ou encore lorsqu’il est seul à la maison par exemple, se sentira bien plus en sécurité dans un endroit plus restreint, plus confiné, tout simplement parce qu’il se sentira protégé.

En effet, lorsque le chien est en liberté dans la voiture ou encore lorsqu’il a accès à toute la maison lorsqu’il est seul, le danger peut finalement venir de toute part… Alors que dans une caisse de transport, le chien n’a qu’une seule issue à contrôler.

Bien entendu, je le rappelle, cela n’est valable que si la caisse de transport ou la niche d’intérieur (pour la maison) a été préalablement associé à quelque chose de positif.

Une fois la sécurité assurée, je vous propose 7 conseils pour parvenir à calmer votre chien lors des trajets en voiture :

Conseil n°1 : Ne nourrissez votre chien avant un trajet en voiture. En effet, cela pourrait le déranger, notamment à cause des secousses. Quelques virages + une éventuelle agitation, un possible stress, etc. = vomissements assurés. Et sachez que pour un chien, le fait de vomir est encore plus anxiogène donc autant lui éviter une double anxiété.

Conseil n°2 : Essayez un maximum de ne pas prêter d’attention particulière à votre chien lorsqu’il est agité et/ou stressé. En effet, le simple fait de le regarder ou de lui parler pourrait venir valider et donc renforcer son comportement.

Si votre chien se met à couiner, aboyer ou autre signe de détresse, essayez alors de l’ignorer. En clair, restez concentré sur la route et ne lui prêter pas d’attention. Le plus gros du travail ici ne sera pas de régler le problème lorsqu’il se présente mais plutôt de faire en sorte qu’il ne se représente plus.

Conseil n°3 : Dans la même logique, lorsque vous « libérez » votre chien de la voiture, ne soyez pas dans l’excès de caresses et d’attention. Restez neutre s’il y a eu des malpropretés ou encore si votre chien a beaucoup bavé, attendez un peu avant de nettoyer, faites lui prendre l’air et faites lui se dégourdir les pattes.

En effet, le nettoyer de suite serait perçu comme une caresse aux yeux de votre chien. Et nous l’avons vu, toute forme d’attention pourrait venir valider et donc renforcer le comportement de votre animal.

A savoir : lorsque l’on caresse/rassure un chien qui a peur, indirectement on renforce sa peur. Non pas que l’on puisse renforcer une émotion mais plutôt le comportement qui découle de cette émotion.

Conseil n°4 : Habituez votre chien progressivement et positivement à la voiture. S’il a peur, il ne s’agit pas de l’obliger à monter, faire 30 minutes de route pour ensuite aller chez le vétérinaire. NON ! Le travail doit être progressif dans le sens où vous devez prendre le temps de faire les choses en douceur et en fonction du rythme de votre chien.

Par exemple, au début, l’habituation positive peut se faire uniquement avec la voiture moteur éteint, puis ensuite moteur allumé mais sans rouler, puis ensuite en roulant mais seulement sur quelques mètres, etc.

Toutes les séances d’habituation doivent être courtes (pas plus de 10 ou 15 minutes) mais doivent être proposées très régulièrement.

N’oubliez pas que le chien apprend notamment par répétition. S’il n’a accès à la voiture que quelques fois dans le mois, il est certain qu’il n’arrivera pas à s’habituer si, de base, cet engin lui fait peur.

Conseil n°5 : Pour rassurer votre chien, toutes les séances d’habituation doivent impérativement découler sur quelque chose de très positif pour votre chien : une balade en forêt, une rencontre avec un copain, une séance de jeu avec vous, etc.

A vous d’identifier ce qui fera le plus plaisir à votre chien pour qu’il associe les trajets en voiture à quelque chose de positif.

En effet, je l’évoquais dans les raisons qui peuvent amener un chien à avoir peur et être agité en voiture : si tous les trajets découlent sur un rendez-vous chez le vétérinaire, l’association sera très rapidement faite par votre chien : voiture = vétérinaire.

Alors que si la majorité des trajets se terminent par une activité super chouette pour votre chien, il aura, à terme, plaisir à monter en voiture.

Conseil n°6 : Autre conseil pour que votre chien soit calme en voiture, cela va de soi et pourtant il me semble important de le préciser. Dépensez bien votre chien avant un trajet en voiture afin qu’il n’ait qu’une seule envie : dormir !

Conseil n°7 : Vous pouvez également aider votre chien avec des solutions naturelles, en lui mettant par exemple un collier Adaptil ou encore en vaporisant sur sa truffe un peu de Rescue (Fleur de Bach). Ces alternatives naturelles ont l’avantage de n’avoir aucun effet secondaire ni aucun risque de surdosage. Ce sont des produits qui pourront aider votre chien à mieux gérer ses émotions et donc à terme mieux vivre ce genre d’événements.

Pour conclure, le plus important à retenir ici sera la sécurité de votre chien mais aussi la vôtre que vous devrez privilégier lors des transports.

Votre chien ne doit pas venir vous embêter lorsque vous conduisez et le fait qu’il soit en liberté dans la voiture, en plus de vous faire courir un risque important, pourrait vous faire avoir une amende puisqu’il est interdit de transporter son chien en liberté dans la voiture.

N’oubliez pas également que le chien est une éponge à émotion et que plus vous serez inquiet ou stressé à l’idée que votre chien vive mal le trajet, plus il sera dans un inconfort émotionnel. Soyez donc sûr de vous, détendu et déjà un premier pas vers la résolution de votre problème sera franchi.

Et enfin, c’est bien connu, mieux vaut prévenir que guérir, alors si vous venez d’adopter un chiot, n’hésitez pas à lui faire vivre un maximum de bonnes expériences, et notamment celle de la voiture, pour que les trajets soient ensuite perçus par votre chien comme des événements tout à fait normaux.

Eduquer son chien c’est bien, mais avez-vous aussi pensé à sa protection au quotidien ? Pour ça, je vous recommande vivement de vous pencher sur une assurance canine. Je vous conseille d’utiliser ce comparateur d’assurances pour chiens afin de trouver la meilleur offre.

Es-tu sûr(e) d'avoir la meilleure offre d'assurance pour ton chien ? Je te parie que non ! Grâce à ce comparateur, diminue tes frais jusqu'à 60% ! Essaye, c'est gratuit.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.