Comment apprendre à mon chien à traverser la route ?

chien court pour traverser la route
Comment apprendre à mon chien à traverser la route ?
5 (100%) 1 vote

Vous habitez en ville et vous souhaitez apprendre à votre chien à traverser la route en toute sécurité ? Votre chien devient ingérable en ville et vous avez peur pour sa sécurité notamment lorsque vous traverser la route ?

Il existe des solutions et il n’y a rien de compliqué dans l’apprentissage du passage clouté en toute sécurité. Je vous explique ici comment faire pour que votre chien ait le réflexe d’attendre avant de traverser. Pas de conseils compliqués, que des astuces éducatives faciles à appliquer 🙂 !

Le chien ne peut pas intellectualiser

Alors tout d’abord, n’espérez pas que votre chien prenne conscience du danger de la route et des conséquences qu’entraîneront le fait de traverser sans regarder à droite ou à gauche.

Le chien n’a pas les capacités mentales pour anticiper ou intellectualiser un danger tel que celui des voitures qui passent.

Bien entendu certains chiens auront le réflexe d’éviter la confrontation avec une voiture, mais d’autres par exemple auront au contraire le réflexe de vouloir contrôler ce gros engin qui bouge, je pense notamment aux chiens de berger qui ont pour certains un instinct naturel de regroupement très développé, même envers les voitures.

Mais s’il n’est pas possible d’apprendre à un chien à « faire attention », il est toutefois possible de lui apprendre à s’arrêter systématiquement avant de traverser.

Contrôler son chien en laisse pour plus de sécurité

La première indication à apprendre à votre chien sera celle de la marche en laisse en ville pour que vous puissiez avoir un total contrôle et qu’il ne prenne pas le dessus sur vous et ne vous embarque. Vous n’êtes pas là pour faire drapeau derrière votre chien !

De plus, si vous apprenez à votre chien la marche au pied, vous lui apprendrez donc également à s’arrêter lorsque vous vous arrêtez et à suivre votre mouvement. Ainsi, puisqu’en bon citadin vous vous arrêtez systématiquement avant de traverser la route pour regarder à gauche puis à droite, votre chien, suivant votre mouvement, s’arrêtera donc également.

Je vous invite à consulter notre article spécialement dédié à ce sujet pour garantir un apprentissage réussi.

Apprendre à ne pas bouger avant de traverser

Apprendre à son chien à ne pas bouger sera très utile au quotidien, je vous invite donc à apprendre cette indication à votre toutou dès son plus jeune âge pour pouvoir ensuite l’utiliser dans diverses situations, et notamment en ville justement.

Je vous invite à lire notre article dédié exclusivement à l’indication « pas bouger » si vous ne parvenez pas à apprendre cet ordre à votre chien.

Ainsi, dès que vous vous arrêtez à un passage piéton, demandez à votre chien une position statique (assis ou couché) et indiquez-lui de ne pas bouger.

Travailler la reprise de marche dans le calme

A la suite du pas bouger, lorsqu’il est temps d’avancer et reprendre la marche, souvent les chiens ont tendance à partir comme s’ils étaient libérés d’une grande emprise, et parfois cela peut être dangereux !

Et souvent, c’est de notre fait ! C’est notre attitude et notre intonation de voix qui indiquent au chien que l’exercice est fini et qu’il est libre.

Toutefois, en ville, la fin du pas bouger ne signifie pas « c’est la fête on court dans tous les sens ». Au contraire, cela signifie reprise d’une marche au pied dans le calme. Ainsi, indiquez plutôt d’un ton ferme à votre chien « au pied » sans trop partir dans les aiguës.

On a souvent tendance à dire « aller » ou « c’est parti » mais ce sont souvent des indications que l’on donne aussi au chien lorsqu’on lui permet d’aller jouer ou de partir en balade. Cela déclenche donc chez le chien une certaine excitation et un engouement qui ne sera pas nécessairement adapté à l’environnement citadin.

Ainsi, lorsque vous travaillez la marche en laisse, travaillez également le fait qu’un pas en avant ne signifie pas tirer en laisse ou partir sans faire attention, cela signifie tout simplement que l’on reprend la marche au pied.

Travailler tous les exercices d’obéissance dans un endroit adapté

Toutes les indications qui vous seront utiles en ville et que nous venons de lister : marche en laisse, au pied, pas bouger, assis, etc. sont des indications que votre chien devra tout d’abord maîtriser dans un endroit non stimulant.

Alors bien entendu l’environnement avec zéro stimulations n’existe pas, mais, qu’on se le dise, la ville n’est clairement pas l’environnement le plus calme qui soit pour apprendre de nouvelles indications à son chien.

Ainsi, dans votre jardin ou sur un terrain neutre et peu stimulant pour votre chien, travaillez la marche en laisse avec une laisse courte pour l’habituer à l’équipement que vous aurez en ville, travaillez les « stops » en marche, les assis, les couchés éventuellement ainsi que les pas bouger mais aussi les reprises de marche dans le calme.

Vous pouvez également vous aider d’un professionnel de l’éducation et du comportement canin si vous ne parvenez pas à obtenir les résultats souhaités.

De manière générale, lorsque l’on ne parvient pas à obtenir ce que l’on veut avec son chien c’est soit :

  • parce que l’environnement proposé pour l’apprentissage est trop riche en stimulations
  • parce que votre attitude n’est pas adaptée (trop ferme ou trop laxiste)
  • parce que votre chien n’est pas suffisamment dépensé et qu’il a besoin d’extérioriser son trop plein d’énergie avant de pouvoir se concentrer pour travailler
  • parce que la méthode utilisée n’est pas adaptée.

Respecter les principes de l’éducation positive

Et en parlant de méthode justement, l’apprentissage d’indications assez strictes telles que le pas bouger ou la marche au pied seront bien plus agréables à mettre en place avec une éducation basée sur le renforcement positif.

Si vous ne faites que gronder ou sanctionner votre chien de ses erreurs, il perdra la motivation et souhaitera à l’avenir éviter et ignorer vos indications.

Il sera toujours préférable de récompenser chaudement les bons comportements (même s’ils sont minimes) pour inciter et motiver le chien à les réitérer.

De plus, il faudra également privilégier des séances courtes, n’excédant pas 15 minutes, et qui seront répétées le plus régulièrement possible.

Enfin, les séances devront être progressives en proposant des exercices de plus en plus complexes mais en respectant la réussite totale et la maîtrise complète d’une étape avant d’en franchir une nouvelle.

Par exemple, si votre chien n’arrive pas à marcher au pied en balade à la campagne ou à rester en pas bouger plus de quelques séances, il ne sera donc absolument pas prêt pour le proposer en ville.

Il faudra dans ce cas faire preuve de patience mais surtout se remettre en question et se demander pourquoi est ce que cela ne marche pas, qu’est ce que l’on peut améliorer et modifier pour que l’apprentissage soit plus efficace. C’est souvent dans ce genre de situation que le recours à un éducateur canin est conseillé pour ne pas entrer dans un cercle vicieux ramenant toujours à de l’échec.

Etre cohérent au quotidien

Un dernier point, et certainement le plus important : votre cohérence !

Il sera très important, si vous souhaitez apprendre à votre chien à traverser la route de manière contrôlée et sécurisée, de vous arrêter systématiquement avant de traverser et de toujours demander les mêmes indications à votre chien à chaque passage de route pour qu’il puisse intégrer le plus rapidement possible ce que vous attendez de lui.

Si tantôt vous lui demandez de se stopper, de s’asseoir et de ne pas bouger mais que tantôt vous traversez à toute vitesse sans même marquer un arrêt… Votre chien assimilera beaucoup moins rapidement, voire pas du tout, ce que vous lui demandez.

Le chien apprend principalement par répétition. Et vous verrez que si vous exécutez toujours les mêmes gestes, que vous dites les mêmes mots et que vous avez toujours la même attitude avant de traverser une route, votre chien finira par anticiper et proposer le bon comportement sans même que vous ayez à lui demander !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.