Comment apprendre à mon chien à faire le mort ?

chien qui fait le mort
Comment apprendre à mon chien à faire le mort ?
4.3 (86.67%) 18 votes

Le fameux « Pan ! T’es mort » fait fureur lorsque l’on souhaite impressionner ses amis (bien plus que le trop simple “faire le beau” 😉 ). Moi la première, j’en ai fait l’expérience puisque lorsque j’ai appris à mon chien à faire le mort, tout mon entourage ne cessait de « tuer » mon chien à chaque fois qu’il le voyait. Ce tour amuse énormément la galerie !

Mais alors, comment apprendre cette indication à son chien ? Il y a une légende urbaine qui dit que cette indication est l’une des plus difficile à apprendre à son chien et qu’il faut parfois plusieurs mois pour la maitriser totalement.

Alors, certes, pour certains binômes maître/chien, l’apprentissage sera long mais pas pour autant difficile, et sachez également qu’il est tout à fait possible de l’apprendre rapidement. Personnellement, j’ai appris à l’un de mes chiens à faire le mort lorsqu’il avait 5 mois, et ce en une soirée.

Bien évidemment, plus vous apprendrez des indications « tôt » à votre chien, plus cela sera facile car il est bien connu qu’un chiot intégrera bien plus facilement et rapidement ce qu’on lui demande qu’un chien adulte ayant déjà pris plein d’habitudes, bonnes ou mauvaises.

max-le-chien

Salut, je suis Max !
Aujourd’hui, je peux t’aider à
> Economiser jusqu’à 60% sur ton assurance
> Parler à un éducateur canin professionnel
> Dresser ton chien en seulement 15 minutes par jour

Pourquoi apprendre à son chien à faire le mort ?

Alors, oui, vous me direz : « à quoi ça sert ? » et bien… j’en conviens, à pas grand chose à première vue. MAIS, puisque n’importe quel tricks pourra toujours être utile à un moment donné, voici les différents contextes dans lesquels vous pourrez utiliser le « Pan ! T’es mort » et que cela ait un réel intérêt, autre que d’amuser vos amis :

  • Si votre chien vous gonfle, bim ! Pan, t’es mort ! et vous êtes tranquille !
  • Blague à part, cette indication pourra vous être utile par exemple pour essuyer votre chien après une petite virée dans l’eau.
  • Mais également pour le brosser correctement sur le ventre, pour inspecter la présence d’éventuels parasites externes, etc.
  • Le Pan ! T’es mort pourra également être utile pour calmer votre chien, comme une sorte de retour au calme. Et oui car un chien mort est un chien calme n’est-ce pas ?

Et puis, bien évidemment, vous le savez si vous êtes habitué à mes articles sur l’apprentissage des tricks ici, apprendre cette indication à votre chien permet également :

  • de renforcer votre relation avec votre chien
  • d’apprendre des exercices compliqués à votre chien et donc de le stimuler mentalement
  • de renforcer son obéissance
  • de le dépenser et passer un moment avec lui
  • de lui apprendre à se « poser » et attendre

Comment apprendre à son chien à faire le mort ?

Apprendre à son chien à faire le mort consiste à lui apprendre à se coucher sur le côté sans bouger suite à un mime de pistolet de votre part et/ou à une indication verbale telle que « Pan ! ».

Afin de réussir cet apprentissage, il est important que votre chien ait déjà une éducation de base assez solide. En effet, il sera nécessaire que votre chien ait déjà acquis les indications « couché » et « pas bouger » notamment.

Si cela n’est pas acquis, vous risquez de vous mettre, vous et votre chien, en situation d’échec. Veillez donc tout d’abord à bien renforcer ces deux indications pour qu’elles ne posent pas de problème lors de l’apprentissage du « Pan ! T’es mort ».

Pour travailler cet exercice, on utilisera la méthode du leurre. Vous pouvez d’ailleurs utilisez un clicker pour renforcer avec davantage de précision les bonnes postures de votre chien. Mais rassurez-vous, sans clicker c’est tout à fait possible également.

La méthode du leurre, qu’est ce que c’est ? Et bien cela consiste à guider son chien à l’aide d’un leurre jusqu’à la position que l’on souhaite qu’il adopte. Une fois la position adoptée, on renforce en clickant ou en disant « ouiii » (ou les deux) et on récompense en donnant le leurre initial.

Souvent on utilise une friandise comme leurre mais vous pouvez également utiliser le jouet préféré de votre chien si ce dernier n’est pas très gourmand et surtout si cela ne le déconcentre pas trop.

L’apprentissage du « Pan ! T’es mort » en quelques étapes simples :

Etape 1 : Demandez tout d’abord à votre chien de se coucher

Etape 2 : A l’aide du leurre que vous aurez choisi, faites un mouvement de sa truffe (pour qu’il sente votre leurre) vers le milieu de son corps puis ensuite revenez vers sa truffe.

Ici, si votre geste est suffisamment lent et précis et que votre chien suit bien votre main, il aura le réflexe de se coucher sur le coté

Lorsqu’il s’exécute, clickez et récompensez.

Etape 3 : Ensuite, vous pourrez compliquer davantage l’exercice en ne clickant et récompensant que lorsque votre chien aura la tête allongée sur le sol (comme s’il étant vraiment mort). Là encore, utilisez le leurre pour l’accompagner vers la position choisie.

Etape 4 : Une fois les trois premières étapes complètement acquises, vous pourrez rajouter de la durée en lui indiquant un « pas bouger ». Attendez seulement quelques secondes au début puis clickez et récompensez.

Petit à petit, augmentez la durée du pas bouger. Attention de ne pas aller trop vite.

Etape 5 : Une fois que ces étapes sont acquises, vous pourrez intégrer le mot « Pan ! T’es mort » (ou n’importe quelle indication que vous aurez choisi, tant qu’elle reste inchangée pendant toute la durée de l’apprentissage).

Pour se faire, leurrez votre chien et dès qu’il s’est exécuté, dites « Pan » avant de clicker et récompenser. Répétez cela de nombreuses fois avant de lui demander un « Pan » avant même qu’il ne s’exécute.

Aussi, n’hésitez pas à mimer le geste du pistolet en plus d’indiquer le « Pan », cela sera utile et surtout plus efficace d’avoir un son accompagné d’une gestuelle.

Etape 6 : L’étape ultime sera de lui demander de faire le mort en partant de la position debout. Pour se faire, commencez par lui demander de la position assise puis ensuite debout.

Cette étape sera à mettre en place uniquement si votre chien a assimilé l’indication verbale et le geste au fait de se coucher sur le côté la tête au sol. Ainsi, si vous sentez qu’il y a encore quelques loupés, ne vous lancez pas dans cette étape, c’est trop tôt ! Préférez renforcer les étapes précédentes.

De plus, si vous sentez que votre chien a des difficultés, facilitez l’exercice en l’aidant à l’aide du leurre.

A terme, vous devrez également doser les récompenses, et ne récompenser (par une friandise) qu’uniquement si votre chien propose quelque chose de « parfait ». En clair, plus vous avancez dans l’apprentissage, plus vous devez être exigent avec votre chien, sans toutefois le dégouter du travail et le démotiver à coopérer bien entendu.

Enfin, sachez que, même si vous cessez de lui donner des friandises, il faudra toujours récompenser les bons comportements, ne serait-ce que par la voix pour toujours le motiver.

Parfois, même lorsque l’indication sera complètement acquise, il sera nécessaire de redonner quelques fois des friandises en guise de « rappel de motivation » pour ne jamais dégouter votre toutou de coopérer avec vous.

Les recommandations pour réussir à apprendre à son chien à faire le mort

  • Choisissez un endroit peu stimulant et où votre chien est à l’aise pour débuter l’apprentissage (comme votre salon par exemple). En effet, le fait de se coucher, qui plus est sur le côté, est une positon très vulnérable pour le chien, il est important qu’il soit complètement à l’aise avec vous mais aussi dans l’environnement choisi pour l’apprentissage.
  • Privilégiez toujours l’apprentissage sous forme de jeu, ceci ne doit pas être une contrainte, ni pour vous ni pour votre chien.
  • Faites des séances de travail courtes (pas plus de 10 minutes), mais répétées régulièrement.
  • Attendez toujours que chaque étapes soient acquises à 100% avant de passer à la suivante. N’hésitez pas à répéter de nombreuses fois chacune des étapes citées ci-dessus.
  • Soyez toujours à l’initiative du début et de la fin de la séance de travail pour ne pas laisser votre chien abandonner de son plein gré.
  • Terminez toujours pas une réussite, quitte à faciliter un peu l’exercice ou à revenir à une étape précédente avant de terminer.

Eduquer son chien c’est bien, mais avez-vous aussi pensé à sa protection au quotidien ? Pour ça, je vous recommande vivement de vous pencher sur une assurance canine. Je vous conseille d’utiliser ce comparateur d’assurances pour chiens afin de trouver la meilleur offre.

==============

Article rédigé par Clémentine Turgot, éducatrice canin.
Découvrez la méthode complète développée par Clémentine et son équipe pour vous aider à éduquer votre chien de chez vous, simplement, et en suivant des méthodes adaptées pour votre chien : cliquez ici !

Es-tu sûr(e) d'avoir la meilleure offre d'assurance pour ton chien ? Je te parie que non ! Grâce à ce comparateur, diminue tes frais jusqu'à 60% ! Essaye, c'est gratuit.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.