Comment apprendre des tours à son chien ?

apprendre le touche a son chien
Comment apprendre des tours à son chien ?
5 (100%) 7 votes

Vous rêvez d’apprendre mille et un tours à votre chien mais vous ne savez pas comment vous y prendre. Vous avez l’impression que votre chien ne comprend absolument pas ce que vous attendez de lui et qu’un grand néant remplace ce qu’il est censé avoir entre ses deux oreilles 😉

Faire le beau, donner la patte, tourner, faire le mort, toucher sur commande, etc. Tant de tours que vous pourrez apprendre à votre chien suite à la lecture de cet article. Car oui, tout est possible, il vous suffit d’avoir la bonne approche et de respecter le rythme d’apprentissage de votre chien.

max-le-chien

Salut, je suis Max !
Aujourd’hui, je peux t’aider à
> Economiser jusqu’à 60% sur ton assurance
> Parler à un éducateur canin professionnel
> Dresser ton chien en seulement 15 minutes par jour

Pourquoi est-il important d’apprendre des tours à son chien ?

Apprendre des tours à votre chien vous permet de renforcer la relation que vous avez avec lui tout d’abord, et ce n’est clairement pas un aspect à négliger.

De plus, l’apprentissage de tours permet à votre chien d’obtenir une bonne dépense mentale, et c’est de loin bien plus important que la simple dépense physique, croyez moi. La stimulation mentale est très importante chez le chien, il a besoin d’avoir des challenges, des défis pour prendre confiance en lui mais aussi pour renforcer son gout pour l’apprentissage.

Et pour finir, apprendre des tours à son chien permet de renforcer l’éducation de base que vous lui avez inculqué. En effet, dites vous bien que si votre chien sait donner la patte, faire le beau ou toucher un objet sur demande, le « assis », le « à ta place » ou encore le rappel seront des exercices d’une facilité déconcertante pour lui.

Mais faut-il encore apprendre votre chien de la bonne manière, c’est justement ce que nous allons voir !

apprendre a rouler a son chien

L’attitude à adopter pour apprendre des tours à son chien

Pour mettre toutes les chances de votre côté, mais aussi et surtout du côté de votre chien, vous devez :

  • Etre patient : Aller trop vite vous fera perdre du temps croyez-moi. Respectez le rythme d’apprentissage de votre chien pour toujours le mettre en réussite en travaillant étape par étape.
  • Etre motivé… pour motiver votre chien ! Si vous n’avez pas spécialement envie de travailler votre chien aujourd’hui, alors reportez la séance ! Votre chien sentira votre éventuelle flemme et ne sera donc pas dans une démarche productive, puisque vous non plus.

Petit aparté : pour motiver votre chien, n’oubliez pas de choisir une récompense qui convient particulièrement à votre chien. Certains seront très gourmands, d’autres plutôt joueurs et certains plus tactiles. On choisira donc la récompense (friandise, jouet, voix, caresse) en fonction de son chien, de ce qu’il aime et ce à quoi il est réactif (dans le bon sens du terme).

  • Etre persévérant : Ne lâchez rien et soyez sûr de vous ! Dites vous que si vous n’y arrivez pas, c’est sûrement soit parce que l’environnement est trop stimulant, soit parce que la technique utilisée n’est pas la bonne, soit parce que votre attitude ne convient pas (veillez donc à revoir tous les points qui constituent cette partie). N’hésitez pas non plus à revoir vos critères à la baisse et faciliter un maximum les exercices pour renforcer les bons comportements de votre chien.
  • Etre assidu : Pour que votre chien apprenne, il vous faut répéter le plus régulièrement possible les séances d’apprentissage (attention tout de même à ne pas faire des séances excédants 10 minutes). La répétition sera votre alliée la plus sûre !

Les différentes techniques pour apprendre des tours à son chien

Les trois techniques que je vais vous exposer ci dessous sont exécutables avec clicker ou sans clicker. Si vous voulez les mettre en place à l’aide du clicker, je vous recommande de bien prendre connaissance de la technique du clicker training car il ne suffit pas de l’avoir dans la main et de « clicker », il y a des règles à respecter, un timing et une cohérence à ne pas sous estimer.

Cela pourra d’ailleurs faire l’objet d’un article spécifique.

  • La technique du leurre : C’est l’une des techniques les plus simples et que vous pouvez mettre en place pour de nombreux tours comme le tourne, le fait le beau, etc. En clair, on va venir « leurrer » le chien (d’où le nom, pratique hein ?) avec une friandise (ou quelque chose que votre chien apprécie particulièrement) en l’accompagnant pour qu’il propose l’action que vous souhaitez.Le but sera de tenir la friandise dans sa main, sans que votre chien puisse la prendre mais suffisamment pour qu’il puisse la sentir et on ne lui donnera la friandise qu’à la fin de l’action. Surtout, il est important de bien tenir votre main (et donc la friandise) proche du museau de votre chien afin qu’il vous suive vraiment.
  • Le technique de la capture : La capture permet de renforcer une action naturellement proposée par votre chien. On pourra l’utiliser pour renforcer les indications de base comme le couché ou le au panier par exemple mais aussi pour renforcer un comportement que votre chien propose naturellement et que vous souhaitez conditionner avec un mot.A titre personnel, j’ai utilisé cette technique pour apprendre à mon chien à aboyer sur commande. En effet, mon chien avait tendance à aboyer lorsque je lui demandais de reculer (tours que je lui ai appris en combinant la technique du leurre, vue précédemment, et la technique du façonnage que nous allons voir juste après).En fait, je me suis rendue compte que lorsque je lui demandais de reculer trop loin, il finissait par aboyer (il exprime à ce moment là sa frustration et son impatience). J’ai donc rajouter un mot et une récompense sur son action. Depuis, je peux lui demander d’aboyer dans n’importe quelle circonstance…Mais depuis, il aboie systématiquement lorsque je lui demande de reculer, c’est ce qu’on appelle un dommage collatéral, mais cela ne me dérange pas donc je ne réajusterai pas.
  • La technique du façonnage (ou du shaping) : C’est la technique qui demande le plus de connaissance quant au rythme d’apprentissage du chien. Elle permet de réellement fractionner une action et renforcer tous les comportements qu’adopte votre chien qui tendent vers l’action finale que vous souhaitez apprendre à votre chien.Je donne souvent l’exemple de l’indication « touche » pour illustrer cette technique : on renforcera et récompensera l’action de regarder un objet, puis de s’en approcher, puis de le toucher.Ou autre exemple, pour apprendre la technique du « pan t’es mort », on viendra d’abord récompenser l’action de se coucher, puis l’action de se coucher sur le côté (technique pouvant être mise en place avec la technique du leurre) puis l’action de rester de plus en plus longtemps immobile.

Vous l’aurez compris, vous pouvez combiner plusieurs techniques pour apprendre une seule et même indication, le tout est de trouver la technique qui vous conviendra et qui conviendra à votre chien et à laquelle il sera réceptif.

En clair, laissez votre imagination faire son petit bonhomme de chemin et prenez plaisir à apprendre de nouvelles choses à votre toutou. Mais attention, il y a tout de même quelques points sur lesquels il faut être vigilant si l’on veut permettre à son chien d’être dans une démarche de réussite !

Ce qu’il ne faut absolument pas faire

  • Ne jamais utiliser de punition lorsque vous êtes en séance d’apprentissage avec votre chien. La seule « punition » que vous pouvez éventuellement mettre en place étant d’ignorer le comportement non souhaité, et donc ne pas récompenser. Néanmoins, lorsque votre chien n’adopte pas le comportement souhaité, à vous de vous remettre en question quant à la technique utilisée, le niveau de difficulté peut être trop élevé mais aussi votre attitude éventuellement inadaptée. Aucune méthode coercitive ne vous aidera à obtenir des résultats plus rapides !
  • Ne jamais faire des séances trop longues car votre chien n’arrivera tout simplement pas à se concentrer si longtemps, surtout si c’est un nouvel apprentissage. Préférez faire de courtes séances d’une dizaine de minutes, quitte à les répéter régulièrement dans la journée.
  • Ne cherchez pas à aller trop vite, soyez patient ! C’est très important car si vous apprenez à votre chien à courir avant de lui avoir appris à marcher (façon de parler, vous voyez ce que je veux dire ^^) et bien il s’emmêlera les pinceaux et vous le mettrez alors (et vous aussi) en situation d’échec.
  • Surtout, ne baissez jamais les bras, ne vous dites pas que votre chien est trop nul et que vous n’arriverez à rien. Alors certes, il y a des chiens plus réactifs que d’autres aux apprentissages, mais tous les chiens peuvent apprendre, et ce à n’importe quel âge. Alors revoyez vos exigences à la baisse, changez de technique, d’attitude, etc.

Vous voici désormais prêt à faire de votre chien un as des tours et de l’apprentissage !

Eduquer son chien c’est bien, mais avez-vous aussi pensé à sa protection au quotidien ? Pour ça, je vous recommande vivement de vous pencher sur une assurance canine. Je vous conseille d’utiliser ce comparateur d’assurances pour chiens afin de trouver la meilleur offre.

==============

Article rédigé par Clémentine, de Nature de Chien.
Découvrez la méthode complète développée par Clémentine et son équipe pour vous aider à éduquer votre chien de chez vous, simplement, et en suivant des méthodes adaptées pour votre chien : cliquez ici !

Es-tu sûr(e) d'avoir la meilleure offre d'assurance pour ton chien ? Je te parie que non ! Grâce à ce comparateur, diminue tes frais jusqu'à 60% ! Essaye, c'est gratuit.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.