Pratiquer la Cani-Trottinette avec votre chien : comment bien démarrer ?

cani trotinette
Pratiquer la Cani-Trottinette avec votre chien : comment bien démarrer ?
4.2 (84%) 5 votes

Vous avez testé le cani-cross, le cani-VTT et vous souhaitez découvrir un nouveau sport de traction à proposer à votre chien ? Choisissez la cani-trottinette !

Le grand retour de la trottinette ne concerne pas seulement les citadins pressés, les chiens eux aussi trouvent leur compte dans cette nouvelle activité tendance pour les chiens et leurs maîtres !

Voyons ensemble en quoi consiste ce nouveau sport, quels sont ses avantages, sa cible mais aussi les recommandations pour bien débuter.

Cani-trottinette : qu’est ce que c’est ?

Pratiquer la cani-trottinette, comme son nom l’indique, consiste à faire de la trottinette avec son chien. Même si ce sport canin n’est pas aussi répandu que le cani-cross ou le cani-VTT, il n’en est pas moins l’un des principaux sports canins de traction et sa popularité ne cesse de grandir.

A l’heure où la trottinette fait son grand retour, notamment dans le milieu citadin pour les plus pressés, les adeptes peuvent aussi désormais utiliser leur trottinette pour aller balader leur chien et proposer ainsi une dépense physique intense et régulière à leur animal.

Concrètement, la cani-trottinette consiste à attacher son chien à une trottinette adaptée (solide et tout terrain) avec une laisse amortisseur allant de la trottinette jusqu’au harnais de traction du chien, pour qu’ensuite il puisse tracter, son maître et la trottinette, lors des sorties.

Cani-trottinette : les avantages

Comme pour beaucoup de sports canins de traction, la cani-trottinette a de nombreux avantages :

  • Ce sport permet d’entrainer les chiens de traîneaux lors des saisons creuses où les chiens n’ont pas la possibilité de s’épanouir sur des terrains neigeux
  • La cani-trottinette permet de proposer une activité physique et ludique à son chien
  • Ce sport renforce bien entendu la relation entre le maître et son chien puisqu’une réponse de qualité est apportée aux besoins essentiels de certains chiens ayant besoin de pratiquer une activité physique intense pour être pleinement épanoui
  • Pratiquer la cani-trottinette (et n’importe quel sport canin de manière générale) permet de maintenir et développer la forme physique et mentale du chien en question
  • La cani-trottinette, au même titre que beaucoup d’activités canines, permet de renforcer l’éducation et l’obéissance de son chien

Cani-trottinette : pour quels chiens ?

Ce sport n’est pas discriminant mais ne sera tout de même pas accessible pour tous les chiens. Par exemple, les chiens peu endurants, les chiens de trop petite taille ou au contraire les chiens de trop gros gabarit ne seront pas les meilleurs candidats pour pratiquer la cani-trottinette.

Le meilleur candidat pour ce sport sera donc un chien de taille moyenne à grande (mais attention aux trop grands chiens qui pourraient avoir des difficultés sur les longues distances), avec une bonne endurance de base et surtout les capacités physiques pour tracter.

Si vous avez un petit chien énergique qui ne demande qu’à courir, préférez le cani-cross où la traction sera moindre.

De plus, la cani-trottinette étant un sport comme un autre, des entraînements seront nécessaires. Il vous faut donc un chien disponible physiquement pour s’entrainer régulièrement pour pouvoir progresser petit à petit te donc améliorer à la fois la durée des séances de cani-trottinette mais aussi leur intensité.

Pour donner quelques exemples de races aptes à la pratique de la cani-trottinette, on retrouve le plus souvent : les chiens initialement sélectionnés pour la conduite de traineau (ex : Husky), bien entendu, les chiens de chasse de taille moyenne à grande (ex : Braque) ou encore certains chiens de berger (ex : Border Collie).

Cani-trottinette : quel matériel pour débuter ?

Pour débuter la cani-trottinette, il vous faut bien entendu le matériel adapté. Sans parler de grandes dépenses et de matériel de pro, voici la liste des indispensables pour commencer :

  • Une trottinette tout terrain, plus pratique …

Concernant le harnais de traction, choisissez bien entendu un harnais à la taille de votre chien et respectant sa morphologie. Le harnais ne doit pas empêcher le chien de se mouvoir correctement, en ce sens, les épaules doivent être complètement dégagées sans lanières devant (comme certain harnais anti-traction justement).

Bien entendu, n’utilisez jamais de collier pour pratiquer un sport de traction avec votre chien, au risque de le blesser.

De plus, sachez qu’un chien énergique et dynamique n’aura pas le réflexe de s’arrêter même si le matériel le gêne, il pourra aller jusqu’à l’épuisement, voire l’étouffement juste parce qu’il préférera courir sans « réfléchir ». Veillez donc à proposer un matériel adapté et sécurisé pour votre animal.

Cani-trottinette : les recommandations

Recommandation n°1 : Apprenez à communiquer avec votre chien

Pour bien débuter la cani-trottinette, il sera important d’apprendre à votre chien certaines indications qui pourront vous être utiles pendant la course :

  • Stop
  • Devant
  • Droite
  • Gauche
  • Doucement
  • Go !
  • Etc…

Pour inculquer ces indications à votre chien, je vous conseille de lui apprendre en courant avec lui (cani-cross), ainsi, la difficulté et surtout les risques de chute seront diminués.

Recommandation n°2 : Commencez petit pour terminer grand

Respectez le rythme de votre chien mais aussi le votre, ne commencez pas les séances de cani-trottinette par une heure non-stop à pleine vitesse !

Commencez tout d’abord par faire quelques minutes, en faisant des pauses et en observant bien l’état physique de votre chien.

N’oubliez pas de prévoir de l’eau pour l’hydrater pendant les pauses.

Recommandation n°3 : Trottinez au bon moment

Il sera également important de choisir les moments opportuns pour aller trottiner avec son chien. En clair, ne faites pas courir votre chien juste après son repas, il risquerait une torsion d’estomac pouvant être fatale.

Un chien ne devra pas pratiquer une activité sportive intense pendant les 3 ou 4 heures suivants son repas, et ne devra pas non plus manger juste après l’effort (il est recommandé d’attendre au moins une heure).

Bonne trotti-rando 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.