Pratiquer le mordant avec son chien : comment démarrer ?

pratiquer le mordant avec son chien
Pratiquer le mordant avec son chien : comment démarrer ?
4 (80%) 1 vote

Vous avez un chien de berger ou de garde et vous souhaitez pratiquer le mordant ? Vous êtes un peu perdu dans toutes les disciplines qui impliquent du mordant ? Et c’est bien normal car il existe de nombreux sports canins incluant du mordant.

C’est à s’y perdre, c’est pour cette raison que je vous propose de découvrir à travers cet article ce qu’implique le mordant, quels sont les avantages de cette discipline, ses conditions ainsi que toutes les activités liées à cette pratique.

Qu’est ce que le mordant ?

Le mordant est un terme utilisé pour regrouper toutes les activités sportives liées au mordant, que nous développerons plus en détails par la suite (Ring, RCI, Campagne, Mondioring).

Le mordant est l’une des disciplines les plus rigoureuse et pointilleuse qui soit car elle nécessite chez le chien et son maître une grande rigueur et une grande complicité dans la relation pour que les résultats se fassent sentir.

Uniquement les races dites « soumises au travail » sont autorisées à pratiquer le mordant et doivent d’ailleurs répondre à plusieurs conditions et critères pour y parvenir, nous les développerons également par la suite de cet article.

Faire du mordant : les avantages

Tout d’abord, dans de nombreux clubs, le mordant devient un jeu, encadré et réglementé, certes, mais un jeu quand même.

On imagine souvent les clubs pratiquant le mordant comme des clubs très « macho » avec des hommes qui veulent dominer leurs chiens en buvant des bières et qui utilisent des colliers coercitifs par exemple… Bon ça doit exister, qu’on se le dise, mais c’est bien souvent une minorité, il suffit de trouver le bon club.

Le mordant est une discipline qui permet de développer les capacités physiques et mentales naturelles des chiens de travail (chiens de berger et chiens de garde principalement) mais aussi et surtout de les renforcer et les contrôler !

La pratique du mordant nécessite également de renforcer les bases éducatives qui devront être acquises à 100% avant même de commencer le mordant.

Ainsi, pratiquer le mordant permet d’apprendre à son chien à mordre, bien entendu, mais surtout à se maîtriser et se contrôler en lâchant lorsqu’on lui demande. On lui apprend ainsi à contrôler la force de sa mâchoire et l’intensité de la morsure.

De plus, l’avantage principal du mordant est de répondre aux instincts naturels, notamment des chiens de garde. Je pense bien entendu aux Malinois qui excellent dans cette discipline et pour cause, ils sont faits et sélectionnés pour « mordre ». Cela participe à leur équilibre physique et mental et donc à leur bien-être de manière générale.

Puis, pratiquer le mordant avec son chien c’est avant tout partager un moment, une discipline, une activité à deux ! On dépense alors son chien en renforçant la relation que l’on a avec lui : combo gagnant !

Faire du mordant : les conditions

Le mordant ne se pratique pas avec n’importe quel chien ni n’importe où ! En effet, de nombreuses conditions régissent cette discipline, que vous pratiquiez les Ring, le RCI, le Campagne ou encore le Mondioring.

Tout d’abord, toutes les races de chiens n’ont pas accès au mordant, on retrouve dans les clubs spécialisés principalement des chiens de berger et de garde.

Seuls les chiens inscrits au Livre des Origines Françaises peuvent pratiquer le mordant. De plus, la SCC a listé un ensemble de races pouvant pratiquer le mordant, la voici :

  • Berger Allemand
  • Berger Blanc Suisse
  • Berger de Beauce
  • Berger de Brie
  • Berger de Picardie
  • Berger des Pyrénées
  • Berger Hollandais
  • Border Collie
  • Chien de Berger Belge – Groenendael
  • Chien de Berger Belge – Laekenois
  • Chien de Berger Belge – Malinois
  • Chien de Berger Belge – Tervueren
  • Chien de Berger Catalan
  • Colley
  • Kelpie Australien
  • Bouvier des Ardennes
  • Bouvier Australien
  • Bouvier des Flandres
  • Boxer
  • Cane Corso
  • Dobermann
  • Dogue des Canaries
  • Doque Majorquin
  • Fila de San Miguel
  • Hovawart
  • Rottweiler
  • Schnauzer Geant
  • Terrier Noir Russe
  • Airedale Terrier

Ensuite, votre chien doit avoir obtenu son Certificat de Sociabilité et d’Aptitude à l’Utilisation (CSAU) pour pouvoir  pratiquer le mordant. Ce certificat se passe en général lors des événements tels que les expositions ou les concours et implique la réalisation de divers exercices de socialisation et d’obéissance.

En effet, ce certificat est indispensable tout simplement parce que pour pratiquer le mordant, il est nécessaire que le chien présenté soit équilibré et donc bien dans ses pattes pour ne pas engendrer de problèmes.

Par exemple, on ne fera pas « mordre » un chien agressif ou un chien ayant des difficultés à contrôler sa morsure ou à se stopper sur demande. Alors bien entendu ce sont des problèmes qui se résolvent mais ils devront l’être avant de pouvoir pratiquer le mordant.

Ensuite, concernant le maître, il doit pouvoir apporter tous les papiers qui justifient l’aptitude du chien au mordant, avoir une licence « mordant » (délivrée dans les clubs) et bien entendu pratiquer le mordant uniquement dans des clubs spécialisés aux côtés d’instructeurs professionnels déclarés à la préfecture.

ZOOM sur les disciplines liées au mordant

Pour pratiquer le mordant avec votre chien, vous avez différentes possibilités d’activités :

  • Le Ring : Le Ring français est l’une des disciplines les plus pratiquées qui inclue du mordant mais aussi ce qu’on appelle du « plat ». Le plat consiste en l’exécution de sauts, de suivis avec et sans laisse, d’exercices avec absence du maître, de refus d’appâts etc. Le mordant inclus des exercices d’attaques de face, fuyantes ou arrêtées par exemple, des exercices de recherche, de défense du maître et de garde d’objet. Il y a plusieurs niveaux : le Brevet Ring, le Ring 1, le Ring 2 et le Ring 3 qui sont des niveaux d’évolution et donc de difficultés progressives.
  • Le RCI : Le RCI signifie Règlement de Concours International qui est une discipline qui comprend elle aussi du mordant sportif. Initialement ce sport était uniquement proposé aux Bergers Allemands, pour aider les éleveurs à améliorer la race, il s’est ensuite démocratisé et a été ouvert aux autres races soumises au travail. Ce qui distingue le RCI des autres pratiques sportives du mordant c’est l’accès au championnat de France et du monde du chien d’utilité.
  • Le Campagne : Le Campagne, contrairement aux autres disciplines qui se pratiquent en terrain clos, se pratique dans un terrain libre, cela fait alors appel à davantage d’initiatives de la part du chien et permet de pouvoir le travailler dans n’importe quelle situation. Il existe également pour cette discipline des épreuves de pistage et de travail à l’eau.
  • Le Mondioring : Le Mondioring est le parfait intermédiaire entre le Ring et le Campagne puisque le terrain de travail implique moins de liberté que le Campagne mais plus d’artifices que pour le Ring. On y retrouve les épreuves propres aux autres disciplines : de l’assouplissement, des exercices de saut, du mordant, de l’attaque, de la défense du maître, de la garde d’objet, etc.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.