Le Pomsky : Infos, Conseils, Avis… Tout Savoir Sur Cette Race

pomsky-chien
Le Pomsky : Infos, Conseils, Avis… Tout Savoir Sur Cette Race
5 (100%) 3 votes

Connaissez-vous le Pomsky ? Cette race de chien du croisement du Husky Sibérien et du Spitz Nain présente un physique adorable qui séduit de plus en plus de maîtres. Il est vrai qu’avec une bouille pareille, il est difficile de résister…

Fiche d’identité du Pomsky

Nom(s) officiel(s)

Pomsky

De quel Groupe fait-il partie (FCI) ?

Le Pomsky n’est pas reconnu officiellement, que ce soit en France ou par la Fédération Cynologique Internationale car la race est encore trop récente.

Son Origine

Son développement se fait principalement en Angleterre et aux Etats-Unis et envahi la sphère des réseaux sociaux.

Son Histoire

Le Pomsky est issu du croisement entre deux races : le Husky Sibérien et le Spitz nain, autrement appelé Loulou de Poméranie, d’où son nom. Trois variétés existent et correspondent au dosage du croisement.

Ainsi, il existe un Pomsky possédant 75% de Spitz nain, un autre 50% et le dernier 25%, et vice versa avec le pourcentage de Husky dans le croisement.


Ses caractéristiques physiques

A noter que les caractéristiques physiques de cette nouvelle race ou de cet effet de mode ne constituent pas encore un standard officiel. Ainsi, beaucoup de variantes sont possibles puisque la race n’est pas encore fixée, étant encore trop récente.

Taille

La hauteur au garrot peut varier entre 25 et 38 cm, sachant que dans une même portée, les chiots peuvent être différents.

Poids

Le Pomsky ferait en moyenne entre 9 et 14 kg.

Type de Poil

Le poil est généralement mi-long.

Couleur

Ce petit chien est généralement bicolore. On peut retrouver les différentes couleurs du Husky : noir, blanc, gris, fauve ou marron.

Ses caractéristiques comportementales

Caractère

La race n’étant pas encore fixée, son caractère ne l’est pas non plus. Mais il est fort à parier que croiser deux races plutôt primitives engendre un chien au caractère bien trempé.

Si l’on regroupe les caractéristiques des deux races, on peut facilement deviner que ce Husky miniature sera un chien loyal mais quelque peu indépendant, joueur, intelligent mais pas forcément très docile.

Éducation

L’éducation de ce chien Spitz aux allures de Husky (ou inversement) ne sera pas une mince affaire au vu du caractère de ses géniteurs. En effet, il convient de commencer l’éducation très tôt, dès l’arrivée du chiot chez vous.

Si vous attendez, il risquerait de prendre de mauvaises habitudes et rééquilibrer tout ça pourrait alors être difficile. Il est préférable d’apprendre plutôt que “désapprendre” pour “réapprendre”.

De nature têtue, ce petit chien peut facilement se déconcentrer, surtout si les méthodes éducatives ne lui conviennent pas.

dresser son chien en 15 minutes par jour



Tout savoir sur la santé du Pomsky

Forces et faiblesses du Pomsky

Digne descendant du Husky, sa version miniature est tout aussi robuste que lui. En effet, malgré sa petite taille et son aspect fragile, le Pomsky peut supporter les intempéries sans problème.

Toutefois, ne le faites pas dormir dehors non plus…

Espérance de vie

Comme tous les chiens croisés, l’espérance de vie est en règle générale assez longue. Elle pourrait ici aller jusqu’à 15 ans.

Vaccins obligatoires et Vermifuge

Il n’y a pas de vaccin obligatoire pour cette race. Pour autant, on peut conseiller de faire vacciner son chien contre la maladie de Carré, la parvovirose et la toux du chenil, qui seront nécessaires pour pouvoir faire des rencontres canines indispensables au bien être du chien.

Le vaccin de la rage ne sera obligatoire que si vous partez à l’étranger.

Nous conseillons de vermifuger régulièrement jusqu’au un an du chien. Et par la suite deux fois par an.

Prédispositions médicales

Puisque la race est encore très récente, nous avons peu de recul sur les maladies fréquentes et les éventuels pathologies à surveiller chez cette race.

En effet, lorsque de nouvelles races sont créées, il faut du temps avant de découvrir les éventuels problèmes que le croisement engendre.

La nutrition recommandée pour le Pomsky

Plutôt rustique, comme ses géniteurs, le Pomsky peut bénéficier d’une alimentation traditionnelle, à base exclusivement de viande crue (B.A.R.F) mais aussi de repas cuisinés maison, à base ici de viande (crue ou légèrement cuite), de poisson, de légumes, de féculents, etc.

Mais attention, pour ce genre de régime alimentaire, il est fortement conseillé de faire valider les menus par un vétérinaire.

Toutefois, ces types de repas demandent organisation et disponibilité… Ainsi, il est également possible de choisir de donner des croquettes à son Pomsky, mais attention, ne les achetez jamais en grande surface ! Préférez plutôt les magasins spécialisés et assurez-vous que la composition est adaptée à l’âge, l’activité et la santé de votre toutou.

Quel budget pour un Pomsky ?

Prix et coût d’acquisition

Si vous souhaitez adopter un Pomsky, je vous conseille de commencer à économiser dès maintenant car qui dit “chien à la mode” dit “chien très cher”. Et en effet, il faut compter entre 1800 et 4000€ pour nouvelle race.

Coût d’entretien et alimentation

Le coût d’entretien ne sera en revanche pas très important, car bien qu’il ressemble davantage au Husky, le Pomsky garde approximativement le gabarit du Spitz nain.

Une fourchette entre 20 et 30€, comprenant une alimentation de qualité ainsi que tous les soins (bi)annuels classiques (vaccins, produits anti-parasitaires, vermifuges, etc.) est à prévoir.

Mutuelle santé

Les prix peuvent grandement varier d’une mutuelle à une autre pour ce type de chien. Le meilleur moyen de vous faire une idée est d’utiliser ce comparateur d’assurances pour chiens gratuit.

Pour qui est faite cette race de chien ?

Voici des pistes de réflexions pour savoir si la race du Pomsky est faite pour vous.

Pour quelles conditions de vie ? (chasse, sédentaire appartement, etc.)

Ce petit chien peut facilement s’adapter à une vie citadine. Si vous habitez en appartement, il ne faudra en revanche pas négliger les balades quotidiennes au risque de retrouver de nombreuses bêtises à la maison.

Mais ce chien peut également évoluer à la campagne, dans une maison avec jardin où il sera très heureux de pouvoir aller et venir à sa guise. Attention, avoir un jardin ne justifie pas une diminution voire la suppression des balades !

Sportivité et niveau d’activité

Si l’on combine l’hyperactivité du Spitz et les besoins de dépense très importants du Husky, le Pomsky a donc besoin lui aussi de beaucoup d’exercice pour être pleinement comblé, malgré sa petite taille.

De fait, si vous ne lui proposez que des balades dans le quartier une à deux fois par semaine, il sera vite frustré et pourrait alors devenir très pénible à gérer à la maison.
Simplicité d’éducation

Le Pomsky ne sera pas forcément facile à éduquer puisqu’il a un caractère assez affirmé et une certaine indépendance.

De plus, il est rapidement distrait, il faut trouver des sources de motivation importantes pour maintenir sa concentration.

Compatibilité avec les enfants

Malgré les apparences, le Pomsky n’est pas une peluche, il convient donc d’apprendre aux enfants ce que sont les codes canins, comment respecter un chien et surtout qu’ils sachent le laisser tranquille lorsqu’il se repose.

Ce petit chien au fort caractère, même s’il se montre très joueur, peut perdre patience rapidement et ne pas accepter la brutalité, les bruits et l’agitation que peuvent engendrer des enfants, notamment les plus petits.

Cohabitation avec les autres animaux

L’instinct de prédation de ce chien miniature reste quasi intact, à l’instar d’un de ses géniteurs, le Husky. De fait, les petits animaux de compagnie ne sont pas nécessairement les bienvenus, comme les chats par exemple.

Toutefois, si une bonne socialisation est faite dès l’arrivée du chiot à la maison, une cohabitation peut parfois être possible.

Faire garder son Pomsky

De petite taille et plutôt sociable avec ses congénères, vous pourrez facilement trouver quelqu’un pour garder votre chien.

Je recommande toutefois de le faire garder par une personne de confiance ou une pension familiale; et non une pension “chenil”.

Les accessoires adaptés à cette race de chien

Couchage

Un panier adapté à sa taille et/ou une caisse (niche d’intérieur) pour qu’il se sente davantage en sécurité.

Balade

Un collier plat ou harnais anti-traction, laisse de 1m pour la ville et longe de 5m pour les virées à la campagne.

Jouets

Privilégiez des jouets d’occupation résistants comme les Kong par exemple ou des jouets en bois que les chiens adorent. Personnellement, j’ai cessé d’acheter des jouets en peluche ou en plastique car pour les chiens les plus destructeurs, le budget jouet devient rapidement conséquent.

Comment éduquer un Pomsky ?

Forces et faiblesses du Pomsky

La principale force du Pomsky est malheureusement aussi sa faiblesse. En effet, ce chien est particulièrement intelligent, mais cette caractéristique se transforme rapidement en malice pour parvenir à déjouer les tentatives éducatives de son maître.

Comment démarrer l’éducation d’un Pomsky (seul ou avec un éducateur) ?

Seul

S’il s’agit d’un Chiot

Vous devez dès son arrivée instaurer des règles de vie claires, cohérentes et justes pour que le chiot comprenne qu’il y a des limites à ne pas franchir, pour sa sécurité et celle des autres.

Le bases éducatives devront également être amorcées le plus tôt possible, par le biais de méthodes positives (marche en laisse sans tirer, rappel et positions de statique).

S’il s’agit d’un Adulte

Adopter un chien adulte est parfois délicat car il faut faire avec son passé qui est parfois assez flou. Mais rien n’est impossible, il faut s’adapter à son chien pour qu’il puisse s’intégrer au mieux au sein de sa nouvelle famille.

En faisant appel à un éducateur

Allez consulter un éducateur en physique

Si vous êtes un maître non expérimenté, rien de grave ! Faites appel à un éducateur canin professionnel pour qu’il vous guide dans les premiers pas. Ceci permet de ne pas faire d’erreurs et de s’adapter au mieux à son chien.

Mais attention, vous devez trouver le bon éducateur qui a les mêmes valeurs que vous. Si vous n’êtes pas à l’aise avec ses méthodes, n’hésitez pas à changer.

Consultez un éducateur canin en ligne

De nombreux problèmes peuvent être gérés grâce à une aide éducative à distance. C’est le rôle des professionnels du site Caniprof.com, vous aider à trouver une solution à distance.

En utilisant une formation créée par un éducateur canin professionnel

La solution offrant le meilleur rapport/qualité prix est celle qui mixe les conseils d’un éducateur avec le fait d’éduquer son chien soi-même. Pour cela, il existe la fameuse technique du “dresser son chien en 15 minutes par jour” que vous pouvez découvrir en cliquant ici.

Derniers mots et recommandations

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé, testé et approuvé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à des prix jusqu'à 60% moins chers.

Pensez également à lire nos autres articles sur le sujet


Laisser un commentaire