8 conseils pour prendre soin de la santé de son chien

8 conseils pour prendre soin de la santé de son chien
5 (100%) 1 vote

De ses quenottes jusqu’au bout de ses pattes, le chien a besoin de quelques soins réguliers, d’autant que l’animal est rarement un maniaque de la propreté !

Les conseils pour garder le plus longtemps possible son compagnon en pleine forme, mais aussi pour s’en occuper lorsqu’il est malade… car il en va de la santé du chien.

max-le-chien

Salut, je suis Max !
Maintenir votre chien en parfaite santé tout au long de sa vie peut s’avérer très cher.
> Etes-vous parfaitement assuré.e pour cela ?

Le soin des yeux

À l’exception des chiens à museau plat comme le boxer (nécessitant un soin quotidien), un nettoyage des yeux par semaine (voire tous les dix jours) est largement suffisant !

La méthode : nettoyer chaque œil de son angle interne vers l’extérieur, avec une lingette oculaire spécifique (peut s’acheter chez un vétérinaire chien, dans une boutique spécialisée ou une pharmacie) ou une compresse imbibée au préalable de sérum physiologique. Changer souvent de lingette/compresse permet d’éviter de ramener des germes dans le globe oculaire.

Chihuahua

Le soin des oreilles

Les oreilles tombantes ou à forte pilosité nécessitent un nettoyage tous les 8-10 jours. Pour les autres, un nettoyage mensuel suffit. Il est déconseillé de prodiguer ce soin juste avant la promenade lorsqu’il fait froid, car tout comme l’homme, l’animal peut être sujet aux otites.

La technique : instiller quelques gouttes de nettoyant auriculaire canin (en vente chez le vétérinaire chien ou en pharmacie), en massant délicatement l’extérieur de l’oreille avec les doigts (l’excès de produit devra être essuyé avec une compresse).

Des dents saines et des griffes soignées

Non, le brossage des dents et la manucure ne sont pas réservés qu’aux humains ! Et s’il existe des dentifrices pour chien au goût viande très apprécié, des croquettes légèrement abrasives pourront faire l’affaire, en assurant un nettoyage mécanique… sans oublier les friandises à mâchouiller ou les comprimés antiseptiques.

Le vétérinaire pourra aussi faire, à l’occasion, un détartrage. Quant à la coupe des griffes, celles-ci ne devront être coupées (avec un coupe-griffes spéciales) que si elles sont exagérément longues (et uniquement la partie translucide).

Le brossage et toilettage : à faire régulièrement

En période de mue (printemps et automne), il est conseillé de brosser le chien plusieurs fois par semaine avec un peigne pour les poils ras (deux brossages hebdomadaires) ou une étrille pour les poils mi-longs ou longs (un brossage tous les deux jours).

En dehors de ces périodes, un brossage par quinzaine suffit. En ce qui concerne le bain, il est à donner de préférence après un brossage. Un shampoing (adapté au pH canin) tous les deux mois est suffisant (sauf si le chien est sale ou s’est baigné dans de l’eau de mer).

toilettage chien

L’équilibre physique et mental du chien

Chaque race est différente : chaque chien aura donc des besoins différents pour parvenir à un équilibre physique et mental. Mais son âge, son caractère et sa santé sont également des facteurs qui entrent en compte.

C’est au maître d’appréhender toutes ces données, et de faire en sorte de créer le bon équilibre, en fonction des exigences physiques de l’animal (un chiot n’aura pas les mêmes besoins qu’un chien adolescent par exemple). Et même si le chien adulte a tendance à s’adapter plus facilement aux changements, le stress peut également le guetter. Au maître de le rassurer par son comportement.

La prévention

En matière de santé du chien, mieux vaut prévenir que guérir ! D’autant que ces dernières années, la recherche vétérinaire a particulièrement progressé. Vermifuges, vaccins, répulsifs contre les insectes piqueurs… : il serait dommage de ne pas en faire profiter son compagnon de vie.

Demander l’avis d’un vétérinaire pour chien est cependant essentiel, car les exigences sanitaires ne sont pas les mêmes selon les régions.

La stérilisation est également recommandée pour les femelles dont les maîtres n’envisagent aucune portée, afin de prévenir tout risque de tumeur mammaire. Vous pouvez également opter pour une assurance maladie pour chien, car les soins sont parfois très onéreux.

Les maladies (fréquentes) du chien

Comme les humains, le chien peut aussi souffrir de diabète, d’une dysplasie de la hanche, de piroplasmose (sorte de maladie de Lyme chien) ou d’hépatite virale…

Mais d’autres maladies canines viennent malheureusement compléter la liste : la tristement célèbre maladie de Carré, la leptospirose, la démodécie, la parvovirose (surtout en collectivité canine), sans oublier la rage. Ces affections parasitaires ou bactériologiques sont particulièrement ravageuses, car souvent contagieuses et graves (des séquelles neurologiques jusqu’à la mort).

Tous ces moments passés à s’occuper de son animal renforcent la complicité entre le maître et son chien. De plus, des soins hygiéniques réguliers permettront de détecter d’éventuelles petites lésions ou une infection parasitaire : une raison supplémentaire pour ne pas les négliger !

Pour éviter les frais de santé élevés, je vous conseille aussi de vous pencher sur les assurances pour chiens. Pour trouver l’offre qui vous correspond le mieux et au meilleur prix, je vous conseille d’utiliser ce comparateur d’assurances pour chiens qui vous permettra d’économiser jusqu’à 60% sur vos frais.

 

Es-tu sûr(e) d'avoir la meilleure offre d'assurance pour ton chien ? Je te parie que non ! Grâce à ce comparateur, diminue tes frais jusqu'à 60% ! Essaye, c'est gratuit.