Ma chienne a ses chaleurs : comment gérer cela ?

eduquer chien sourd
Ma chienne a ses chaleurs : comment gérer cela ?
1.3 (26.67%) 12 votes

Vous avez adopté une chienne et vous ne savez pas vraiment comment vont se passer ses chaleurs ? Vous avez une chienne en chaleur et vous ne savez pas vraiment comment gérer cette situation ? Cet article est fait pour vous !

Mais tout d’abord, avant de gérer une situation, il faut la comprendre. Je vous propose donc un zoom sur les chaleurs des chiennes et comment cela peut influer  leur comportement et leur santé.

max-le-chien

Salut, je suis Max.
Je peux te faire économiser jusqu’à 60% sur tes frais d’assurance pour chien.
Ça t’intéresse ? Clique ici.

Les chaleurs d’une chienne : leur apparition

Les premières chaleurs d’une chienne se déclarent en général vers la puberté. Toutefois, pour chaque race et pour chaque chienne, la date précise variera en fonction de l’évolution physiologique de chacune.

Néanmoins, on peut estimer des fourchettes selon les gabarits :

  • Petite taille : entre 5 et 6 mois
  • Taille moyenne : entre 6 et 8 mois
  • Grande taille : entre 12 et 15 mois
  • Taille géante : entre 18 et 24 mois

Sachez qu’il se peut que vous ne remarquiez même pas les premières chaleurs de votre chienne, elles peuvent être très discrètes.

epagneul breton

Les chaleurs d’une chienne : leur fréquence

En moyenne, une chienne aura ses chaleurs de manière cyclique deux fois par an avec un intervalle entre 5 et 7 mois en moyenne.

On notera tout de même quelques variables individuelles pour certaines races, notamment les races primitives, cet écart peut aller jusqu’à 12 mois. Ces chiennes auront ainsi leurs chaleurs qu’une fois par an.

Par ailleurs, à titre d’exemple, les chiennes Rottweilers ou Berger Allemand auront un intervalle plus petit (tous les 4 à 5 mois) que les chiennes Labrador ou Colley (tous les 8 à 9 mois) par exemple.

Cet intervalle variera donc selon la race de la chienne, mais cet intervalle peut également varier selon le climat, d’éventuels traitements médicamenteux ou encore la présence d’autres chiennes au sein du groupe social.

Le plus important dans la fréquence sera la régularité entre chaque période de chaleurs. Que l’intervalle soit de 4 ou 12 mois, peu importe, le tout est que cet intervalle soit régulier. Si vous observez une irrégularité sur ce point, n’hésitez pas à consulter un vétérinaire.

cane-corso-4

Les chaleurs : le cycle

Le cycle sexuel d’une chienne est composé de 4 phases :

  • La phase « pro-oestrus » : qui correspond au début des chaleurs (qui durent en moyenne une dizaine de jours) mais il n’est pas rare que cette période dure de 3 à 20 jours selon chaque individu. Pendant cette période, l’odeur de l’urine et les phéromones vaginales vont attirer les chien mâle entier. Toutefois, lors de cette période pro-oestrus, la femelle refusera la reproduction. Les pertes seront très abondantes et la vulve gonflée.
  • La phase « oestrus » : qui correspond à la période durant laquelle la chienne ovulera. La chienne sera alors fécondable deux à trois jours après l’ovulation (l’ovulation peut prendre 12 à 48h) et ce pendant (en moyenne) 7 jours. Les pertes seront de plus en plus clairs et la vulve sera toujours gonflée.
  • La phase « métoestrus » ou « dioestrus »  : qui correspond à la période de gestation de la chienne. Cette période dure en moyenne 63 jours (entre 57 et 65 jours selon chaque chienne). La vulve est de moins en moins gonflée et les pertes cessent progressivement.
  • La phase « anoestrus » : qui correspond au repos sexuel, très important pour optimiser les fonctions reproductrices de la chienne. Cette période peut durer entre 2 et 10 mois mais en moyenne, on constate un repos sexuel qui dure entre 4 et 5 mois.

Ce qu’il faut retenir :

Votre chienne aura ses chaleurs lors des deux premières phases de son cycle (pro-oestrus et oestrus).

Les chaleurs d’une chienne dureront en moyenne 3 semaines.

La chienne n’acceptera pas un mâle lors du début de ses chaleurs. Vous pourrez également constater qu’une chienne, même dans sa « bonne phase » de reproduction, pourra tout à fait refuser un mâle, cela n’est pas systématique.

Les chaleurs d’une chienne : changements de comportement possibles

Lorsque votre chienne sera en chaleur, il se peut que son comportement change.

Cela sera variable selon chaque chienne, mais de manière générale, soit elle sera beaucoup plus collante que d’habitude, soit au contraire, elle sera plutôt sur la défensive, voire agressive.

calmer deux chiens qui se bagarrent

Les chaleurs : comment éviter une gestation non désirée ?

Que vous soyez éleveur ou particulier, il est tout à fait légitime de ne pas souhaiter que votre chienne soit gestante à chaque cycle.

Ne pas vouloir que sa chienne « tombe enceinte » est une chose, mais être sûr qu’une grossesse non désirée n’apparaissent en est une autre. En effet car vous n’êtes pas à l’abri que votre chienne prenne la fuite pour aller rejoindre un mâle ou encore qu’un mâle vienne la rencontrer lorsque vous avez le dos tourné, etc.

De plus, sachez qu’il existe ce que l’on appelle les chaleurs silencieuses, et comme leur nom l’indique : elles sont silencieuses et ne laissent aucune trace (ou très peu). Vous pouvez alors vous retrouver avec une chienne en pleine gestation sans l’avoir vu venir.

Voici donc les solutions qui s’offrent à vous pour prévenir une éventuelle gestation non désirée :

  • La stérilisation chirurgicale : qui viendra supprimer complètement les chaleurs de votre chienne. Elle ne pourra donc plus se reproduire puisque l’opération consiste à retirer le système reproducteur (soit les ovaires seulement soit l’utérus et les ovaires).
  • La stérilisation temporaire : qui viendra contrôler et sécuriser les périodes de reproduction par le biais d’une pilule ou d’une injection mais sans supprimer complètement les fonctions reproductives.

ZOOM sur la contraception canine 

Contrairement à la stérilisation chirurgicale, et donc définitive, qui est très répandue, on ne sait pas grand chose sur la contraception canine, je vous propose donc ici un petit zoom sur cette alternative à la stérilisation définitive.

Les conditions pour donner une contraception canine à sa chienne :

  • qu’elle ait eu au moins une fois ses chaleurs
  • que son cycle soit régulier
  • qu’elle n’ait pas eu d’antécédents médicaux d’origine génitale

De plus, sachez que cette méthode n’est pas une méthode à proposer sur le long terme, cela doit être temporaire. Je vous invite fortement à en parler à votre vétérinaire pour qu’il vous conseille sur la meilleure solution possible et surtout sur les (malheureusement nombreux) dangers de la contraception pour chien.

Concernant le choix de la contraception, vous aurez deux possibilités :

L’injection d’hormones :

On administre à la chienne une hormone comme la progestérone par exemple (mais il en existe d’autres) qui permettra une inhibition de l’ovulation et ainsi d’empêcher une gestation. Les injections seront à faire tous les 4 à 6 mois selon la méthode utilisée.

Il y a 3 méthodes pour injecter l’hormone de synthèse:

  • Pendant le repos sexuel pour prolonger cette période et donc stopper complètement les chaleurs pendant le traitement.
  • Juste avant le début des chaleurs pour reculer les chaleurs (souvent utilisé par les éleveurs pour contrôler totalement le cycle des chiennes de l’élevage).
  • Juste au début des chaleurs (dans les 3 premiers jours) pour stopper complètement les chaleurs.

Tarif : entre 40 et 70€/injection.

donner comprime chien

La pilule :

On donne une pilule à la chienne pour empêcher la gestation de manière temporaire. Là encore  il existe deux méthodes :

  • Soit vous souhaitez prévenir les chaleurs de votre chienne, dans ce cas il faudra lui donner 1 mois avant ses chaleurs une pilule tous les jours.
  • Soit vous souhaitez interrompre complètement ses chaleurs et dans ce cas il faudra lui donner une pilule par jour lors des 8 premiers jours après le début de ses chaleurs.

Tarif : entre 20 et 50€/mois

Mais attention, retenez bien que les solutions contraceptives (injection ou pilule) pour une chienne doivent être temporaires. Si vous ne souhaitez pas stériliser votre chienne mais que vous ne souhaitez pas non plus qu’elle soit fécondée, à vous de faire attention pendant les deux périodes « critiques » de l’année.

Enfin, voici quelques astuces pour que cette période soit la moins contraignante pour vous :

  • Surveillez toujours votre chienne, même lorsqu’elle est dans le jardin.
  • Sortez-la dans des endroits peu fréquentés par les autres chiens.
  • Ne la laissez pas vagabonder.
  • Pour les pertes, vous pourrez les nettoyer facilement à l’aide de sérum physiologique.

==============

Article rédigé par Clémentine, de Nature de Chien.
Découvrez la méthode complète développée par Clémentine et son équipe pour vous aider à éduquer votre chien de chez vous, simplement, et en suivant des méthodes adaptées pour votre chien : cliquez ici !

Pour éviter les frais de santé élevés, je vous conseille aussi de vous pencher sur les assurances pour chiens. Pour trouver l’offre qui vous correspond le mieux et au meilleur prix, je vous conseille d’utiliser ce comparateur d’assurances pour chiens qui vous permettra d’économiser jusqu’à 60% sur vos frais.

Es-tu sûr(e) d'avoir la meilleure offre d'assurance pour ton chien ? Je te parie que non ! Grâce à ce comparateur, diminue tes frais jusqu'à 60% ! Essaye, c'est gratuit.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.