Le collier anti puce pour chien : Comment ça marche ? Est-ce vraiment efficace ?

collier-scalibor-chien
Le collier anti puce pour chien : Comment ça marche ? Est-ce vraiment efficace ?
Notez ce contenu

Les colliers anti puces sont certainement les produits antiparasitaires les plus répandus sur le marché de la santé canine. Mais qu’en est-il de leur efficacité, et quels sont les différents types de colliers ? Vous connaissez peut-être déjà les marques Seresto et Scalibor, les plus connues, mais il existe de nombreuses autres solutions à prendre en compte pour choisir le produit qui correspondra à votre chien. Pour tout savoir sur les colliers anti puces, c’est ici !

Qu’est-ce qu’un collier anti puces ?

Pour les novices, voici un petit rappel concernant les colliers antiparasitaires. Ces accessoires se présentent tout simplement sous la forme de colliers classiques, mais sont composés de substances destinées à tuer ou à éloigner les insectes. De ce fait, on leur attribue deux propriétés distinctes : insecticides et insectifuges.

Les insectifuges sont utilisés pour faire fuir les parasites, et les insecticides pour les éliminer. Bien souvent (mais pas systématiquement) les insectifuges sont composés de substances naturelles (huiles essentielles, extraits de plantes…) et les insecticides de substances chimiques. Certains colliers anti puces combinent ces deux propriétés.

Il faut aussi savoir que tous les colliers anti puces ne ciblent pas les mêmes espèces d’insectes, choisissez donc bien votre produit en fonction de l’exposition de votre chien aux parasites. Parmi les bestioles éradiquées par les colliers anti puces, vous trouverez bien sûr les puces, mais aussi les tiques, les poux broyeurs, les moustiques et parfois même les acariens responsables de la gale.

Comment fonctionnent les colliers anti puces ?

Les colliers libèrent progressivement des substances actives sur la peau de votre chien pour tuer ou éloigner les parasites. Chaque collier a une composition distincte qui cible des parasites précis et une durée d’utilisation différente.

Que contiennent ces colliers ?

Pour commencer, distinguons deux types de colliers : les « naturels » et les « chimiques ». Si certains actifs naturels ont des propriétés insecticides, ils sont cependant plutôt utilisés comme répulsifs, car peu efficaces en cas d’invasions de puces.

Dans la gamme des colliers anti puces naturels, on retrouve des actifs tels que l’extrait de Margosa, le Lavandin, le Géraniol ou encore le Pyrèthre. Du coté des colliers « chimiques », les substances couramment utilisées sont le de l’Imidaclopride, la Fluméthrine et la Deltaméthrine qui s’attaquent, chacune à leur façon, aux systèmes nerveux des insectes.

Comment agissent les colliers anti puces ?

Selon leur composition et leur propriété (insectifuge ou insecticide), les colliers auront une action différente sur les parasites. Ils ont cependant le même mode de fonctionnement : une fois autour du cou de votre molosse, ils libèrent en continu des substances actives qui intoxiquent ou repoussent les insectes.

Le Margosa, issu du bois de Margousier, est un insecticide et insectifuge naturel qui bloque le développement de la larve à l’adulte. Il est notamment utilisé pour traiter la Dermatite Allergique (DAPP) et pour prévenir les invasions de puces et de tiques.

Le Lavandin a aussi des vertus préventives : c’est bon répulsif, également utilisé par les humains pour repousser les poux et les mites.  Le Géraniol est un alcool de fruit, présent dans la citronnelle, le citron et le géranium. Il fait fuir les mouches et moustiques, mais aussi les puces et les tiques. Et, pour finir, le Pyrèthre est un extrait de fleurs (pyrèthre ou chrysanthèmes) aux propriétés insecticides puissantes détruisant le système nerveux des insectes.

Du côté des molécules chimiques, l’Imidaclopride est un insecticide ciblant les puces et les poux, adultes et larves. La Fluméthrine est un acaride : elle cible les tiques et peut s’avérer efficace contre les acariens responsables de la gale. Cette substance empêche également la production d’œufs fertiles de tiques et a une action répulsive sur ces parasites qui ne peuvent plus se nourrir sur votre toutou. Enfin, la Deltaméthrine est un acaride et insecticide, utilisé pour lutter contre les tiques et les moustiques.

Combien de temps agissent les colliers anti puces ?

Chaque marque de collier a ses propres caractéristiques, mais on peut toutefois affirmer que les colliers « chimiques » durent plus longtemps que les naturels. Les colliers Scalibor, composés de Deltaméthrine, protègent efficacement votre chien des moustiques pendant 5 à 6 mois (selon les espèces) et des tiques pendant 6 mois. Le très répandu Seresto est efficace jusqu’à 7 mois contre les tiques et 8 mois contre les puces.

Les colliers aux actifs naturels ont généralement une durée de vie plus limitée. La marque Clément Thékan propose des colliers insectifuges à l’extrait de Margosa qui repoussent les puces et les tiques pendant 4 moins. Naturly’s commercialise des colliers répulsifs à base de Géraniol efficaces 3 mois contre les puces, tiques et moustiques.

Comment mettre un collier anti puce à mon chien ?

La question peut paraître bête, mais il y a pourtant certaines choses à prendre en compte quand on met un collier anti puce à son chien. Le collier doit être ajusté, mais pas trop serré : gardez un espace de deux doigts entre le cou de votre chien et le collier. Comme cet accessoire agit en diffusant des substances actives sur le corps de votre animal, il doit bien être en contact avec sa peau et non juste posé sur son pelage. Vérifiez régulièrement l’ajustement du collier, surtout sur les jeunes chiens en pleine croissance.

Une fois le collier ajusté, coupez le bout qui dépasse pour vous assurer qu’il ne s’accrochera pas à d’éventuels branchages ou ne sera pas mordillé par l’animal. Certains propriétaires de chiens déposent ce morceau superflu sous les coussins du panier de leur compagnon. De cette manière, l’habitat profite aussi quelque peu des propriétés anti puces du produit.

Les colliers présentent des taux de concentrations de substances actives différents en fonction du poids de l’animal auquel ils sont destinés. Prenez soin de choisir le produit correspondant au poids de votre chien : une surdose peut être néfaste pour sa santé. Pour une première utilisation, rendez-vous idéalement chez votre vétérinaire pour peser correctement Médor et choisir le collier adapté à ses besoins.

Enfin, notez que le collier doit généralement être porté en continu durant toute sa période d’utilisation. L’enlever, même occasionnellement (pour baigner votre chien, par exemple), peut nuire à son efficacité.

Quelles sont les précautions à prendre pour utiliser un collier anti puce ?

La première chose à faire, pour le propriétaire, est de bien se laver les mains après avoir manipulé un collier anti puce, et ce, du jour de sa mise en place jusqu’à la fin de son utilisation 6 à 8 mois plus tard. Maintenant, penchons-nous sur les précautions à prendre vis-à-vis de votre molosse.

Pour quels chiens est recommandé le collier anti puces ?

Cet anti parasitaire peut être utilisé sur tous les animaux adultes (à partir de 7 semaines pour la plupart), non convalescents et correspondant au minimum de poids indiqué sur l’emballage. Si votre animal a la peau sensible et n’est pas trop exposé aux parasites, le collier naturel est une bonne option.

Sur quel chien ne pas l’utiliser ?

Pour une meilleure efficacité, le colliers anti puces sont déconseillés aux les chiens qui se trouvent régulièrement au contact de l’eau. Même si certains colliers sont dits résistants à l’eau, ils ne sont pas pour autant complètement waterproof. Cette mention signifie simplement que les baignades occasionnelles n’altèreront pas la performance du produit.

Quelles sont les contre-Indications médicales concernant les colliers anti puces ?

Il y a peu de contre-indications médicales concernant les colliers anti puces. Certains d’entre eux, dont les Scalibor et Seresto, sont déconseillés aux chiens présentant des lésions cutanées. En règles générales, il faut éviter d’utiliser ce genre de produit sur les animaux présentant des allergies à certains excipients ou ayant une peau hypersensible.

Y a-t-il des interactions médicamenteuses et effets indésirables ?

Seresto et Scalibor ne présentent pas d’interactions médicamenteuses connues, et la plupart des colliers aux actifs naturels non plus. Comme ces caractéristiques varient d’un produit à l’autre, n’hésitez pas à poser la question à un vétérinaire et lisez soigneusement la notice.

En revanche, les colliers peuvent occasionner certains effets indésirables. On peut observer une réaction locale lors de l’application du collier : ulcères, irritations, démangeaisons, brûlures et pelades. Dans ce cas, retirez le collier : il faudra opter pour une autre solution antiparasitaire. Certaines substances actives comme le Dimpylate sont particulièrement mal tolérées, et de nombreux colliers composés de cet ingrédient ont été retirés du marché. La Deltaméthrine doit aussi être appliquée avec précaution sur les animaux à la peau fragile.

Plus rarement, Scalibor et Seresto rapportent une léthargie ou une hyperactivité, des symptômes gastro-intestinaux, une hyper salivation ou des troubles neurologiques. Si ces effets persistent 48h après avoir retiré le collier, consultez votre vétérinaire.

Quelle est l’efficacité des colliers anti puces ?

Les colliers anti puces connaissent un succès mitigé, souvent dû à une utilisation maladroite de ces produits. Il faut savoir que les colliers aux actifs naturels ne sont pas conçus pour protéger un chien fortement exposé aux parasites. Les colliers insecticides sont plus efficaces, mais peuvent ne pas suffire dans le cas d’une infestation de puce importante sur l’animal et dans son environnement.

Dans les cas de grandes invasions de puce, il est fortement conseillé de traiter son chien au spray ou à la pipette, avant de lui appliquer un collier qui évitera toute récidive. Pensez aussi à traiter votre habitation à l’aide d’un fumigène pour vous débarrasser de toutes les puces, œufs et larves qui auraient envahi votre domicile.

Pour que le collier soit efficace, choisissez bien celui adapté au poids, à la taille et au mode de vie de votre chien. Vérifiez que le fonctionnement du collier est adéquat avec votre manière de l’utiliser et qu’il cible bien les parasites qui s’attaquent à votre molosse. Enfin, respectez sa durée d’utilisation, et évitez de le mouiller trop souvent, même s’il résiste à l’eau !

Existe-il des colliers anti puces naturels ?

Oui, certaines marques, comme Vetoform et Clément Thékan, proposent des colliers naturels à base d’extrait de Margosa ou de Géraniol. Ces solutions peuvent être intéressantes si votre animal n’est pas trop exposé aux parasites.

Dois-je acheter mon collier anti puce chez le vétérinaire ?

Vous n’êtes pas obligé d’acheter votre collier antiparasitaire chez le vétérinaire, mais cela peut être un bon choix pour une première utilisation. Le vétérinaire vous conseillera en fonction des besoins de votre chien. Il pourra aussi vous donner son poids exact et vous indiquer le collier au dosage correspondant.

Puis-je trouver des colliers anti puces en pharmacie ?

Oui, les pharmacies commercialisent de nombreux colliers anti puces, parfois à des prix plus intéressants que chez le vétérinaire. De plus, votre pharmacien saura vous renseigner sur les interactions médicamenteuses et les contre-indications. Les marques les plus répandues en pharmacie sont Clément Thékan et Seresto.

Où acheter un collier anti puce au meilleur prix ?

Vous trouverez généralement les meilleurs prix sur les sites internet spécialisés et dans les parapharmacies en ligne.

Puis-je mettre un collier anti puce à ma chienne gestante ou allaitante ?

L’usage des colliers anti puces chimiques n’est pas recommandé pour les chiennes gestantes ou allaitantes. Pour les colliers à base d’actifs naturels, c’est au cas par cas : lisez soigneusement la notice ou posez la question à votre vétérinaire.

Notre avis sur les colliers anti puces pour chien

Aux vues des différents avis d’utilisateurs, le collier anti puces a un gros avantage par rapport aux autres solutions antiparasitaires : sa durée d’action. Le prix d’un collier étant très raisonnable (entre 10 et 20 euros), son coût mensuel est réellement intéressant. De ce côté-là, pas d’hésitations : le collier anti puce est LA solution pas chère et efficace pour protéger Médor.

Cependant, le collier a l’inconvénient de se montrer particulièrement toxique en cas de contact. Si vous avez des enfants qui ont tendance à câliner votre toutou, le collier est donc déconseillé ! En termes de sécurité, mais cette fois-ci pour votre chien, il faut noter que le collier peut être retenu dans les branchages et n’est pas toujours pourvu d’un système permettant à l’animal de s’en libérer.

Dernier point noir, le collier n’est pas forcément efficace contre les grandes invasions de puces. Préférez son utilisation préventive, après avoir définitivement éradiqué les puces à l’aide d’un comprimé antiparasitaire et d’un fumigène !

Vous devriez maintenant pouvoir choisir sans vous tromper le collier adéquat pour offrir à votre chien une protection efficace et durable contre les puces ! Alors, lequel prendriez-vous ? Protection naturelle, ou collier insecticide ? Si vous avez malgré tout encore quelques questions, posez-les nous dans les commentaires !

Pour éviter les frais de santé élevés, je vous conseille aussi de vous pencher sur les assurances pour chiens. Pour trouver l’offre qui vous correspond le mieux et au meilleur prix, je vous conseille d’utiliser ce comparateur d’assurances pour chiens qui vous permettra d’économiser jusqu’à 60% sur vos frais.

Es-tu sûr(e) d'avoir la meilleure offre d'assurance pour ton chien ? Je te parie que non ! Grâce à ce comparateur, diminue tes frais jusqu'à 60% ! Essaye, c'est gratuit.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.